FORUMS FSPFB - PÊCHEUR BELGE

Bienvenue dans les forums FSPFB - Pêcheur Belge ...
Nous sommes le 23 Sep 2018, 06:20

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 375 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Etes-vous favorable au retour de la truite Arc-en-Ciel sur l'ensemble du territoire wallon ?
Le sondage s’est terminé le 09 Jan 2006, 13:14
Oui 79%  79%  [ 30 ]
Non 21%  21%  [ 8 ]
Nombre total de votes : 38
Auteur Message
MessagePosté: 09 Juin 2015, 15:16 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
Vellereille a écrit:
détection de traces d'antibiotiques ou autres produits interdits, d'alimentation non conforme, etc ...


Heureusement qu'ils ne m'ont jamais controlé. Ca risquerait d'être très negatif comme avis.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Juin 2015, 23:23 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Si je comprends bien ,
Vaut mieux manger une frite qu'une truite
:wink:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 10 Juin 2015, 00:12 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Au contraire, les contrôles des poissons destinés aux rempoissonnements sont faits pour s'assurer qu'ils sont sains et que leur consommation ne présente aucun danger :) .
Finalement, il y a beaucoup moins de risque à manger une truite qu'une frite, ce qui est dommage pour moi car si j'aime les frites, je déteste manger une truite :) .

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2015, 15:13 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1135
Localisation: Flémalle
Zery a écrit:
L'arrière plan de la vidéo prouve bien qu'il s'agit de streupas avec le mur de la E25 à 5 min à pied de liège (200.000hab). et une législation 5fario à 24cm/jour:
https://www.youtube.com/watch?v=3eacxwbjjVg
https://www.youtube.com/watch?v=vDn6kHPhAyQ
Je vais préciser qu'il s'agit bien de fario parqu'il peut arriver de confrondre même après une "carrière".

DEUX fario filmées sur l'ourthe et ZERO vidéo de fario "rescapée" de la molignée,
j'ose même pas demander sur l'eau d'heure.


Depuis l'ouverture il n'y a plus d'eau :(
[ img ]
[ img ]

Les portes de l'autre côté de l'ile sont complètement ouverte.
[ img ]

Les hérons se régales :?
[ img ]

A+

Thierry


Dernière édition par Biologiste le 11 Juin 2015, 23:00, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2015, 19:15 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Les vidéo ont deux ans aujourd'hui.
La première fois que j'ai vu cette portion, elle était dans le même état, un fin filet d'eau y passait. :wink:
Aujourd'hui, le site voies hydrauliques dit que l'ourthe est à 10m³/sec...
Hors dans la vidéo, l'eau est dans les herbes, ce qui veut donc dire ??? :mrgreen:

Avec mon cerveau de pois chiche... (auto dérision) , on s'était demandé ou fallait-il être
pour toucher de la fario lorsque l'ourthe est partout impéchable car courants trop puissants ? :mrgreen:

C'est au pêcheur à s'adapter à la rivière et non la rivière a adapter au pêcheur... :wink: hou jolie la phrase <--( auto flatage). :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 11 Juin 2015, 23:09 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1135
Localisation: Flémalle
Pourtant tout l'hiver jusqu'en mai il y avait de l'eau. Depuis qu'ils ont détruit le déversoir le courant y est fort (zone à truite, ombre, barbeau, vandoise,...) avec la rivière qui occupe +/-50% de la largeur et le reste est envahi par les plante. Il y a 4-5ans c'était une zone amont d'un déversoir avec (brème, tanche, carpe, gardon,...).

A+

Thierry


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 18 Juin 2015, 10:31 
Hors ligne

Inscription: 25 Jan 2009, 10:27
Messages: 85
Etant consultant marketing, je pense être bien placé pour confirmer les propos de MICH DAS sur le fond, d'un point de vue économique concernant les salmonicultures Wallonnes en pareil cas; par contre, commander des farios de souches aussi diverses qu’hétéroclites et non-adéquates en France ou en Allemagne à prix cassé resteras une option en certains lieux...
Constatez à titre d'exemple que les étangs privés (pêcheries) commandant leurs brochets en Pologne ... Et non à Virelles ou chez Vandeput !
Quant à vos arcs, elles sont maintenant nourries aux granulés de porc .. Moins cher ... Pour une qualité de chair pas du tout bio, sans que le tarif ne diminue...


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 19 Juin 2015, 23:19 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Arcs que nous serons contraints de tuer , ...
Mais pas d'emporter


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Juin 2015, 11:59 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Pour MICH DAS,

Il n'est pas prévu d'obligation de tuer les arcs.
Le pêcheur qui le désire a parfaitement le droit de les pêcher en no kill.

Quant à celui qui désire conserver ses prises pour la consommation, il n'y a aucun problème.
Que ce soient des farios ou des AEC issues de pisciculture, elles peuvent être consommées sans aucun danger.
Farios et AEC reçoivent la même nourriture et subissent les mêmes contrôles sanitaires.

Paradoxalement, la consommation d'une truite ayant séjourné un certain temps en rivière présente plus de risques que celle d'une truite fraîchement remise car elle a été exposée aux substances polluantes éventuellement présentes dans la rivière.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 20 Juin 2015, 15:04 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Bonjour ,

Pour Claude ,
J'avais cru comprendre dans le projet d'accord relatif à l'autorisation de déverser des aec que d'une part on devrait remettre à l'eau toute fario capturée et que , d'autre part , l'on devrait tuer les 5 premières arcs pêchées ?

Bon week-end,
Michel


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2015, 20:49 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Vellereille a écrit:
Paradoxalement, la consommation d'une truite ayant séjourné un certain temps en rivière présente plus de risques que celle d'une truite fraîchement remise car elle a été exposée aux substances polluantes éventuellement présentes dans la rivière.


Pourtant les piscicultures comme tout les élevages polluent les rivières qui les alimentent par leur rejets,
les excréments de poisson surdensitaires,
les rejets de nourritures,
voir des résidus médicamenteux,
Pire encore lorsqu'elles sont installées sur les sources et polluent alors tout le restant du cours d'eau aval.
encore plusieurs raisons pour interdire l'élevage de poisson destinés à amuser la galerie,
l'élevage destiné à nourrir polluant déjà suffisamment comme çà!

Le fond des cours d'eau reste toujours aussi médiocre à causes des fermiers qui relâchent des quantités d'azote pharaoniques.
Pas plus tard qu'hier, j'ai eu l'occasion d’observer un petit cours d'eau aux eaux limpides et cristallines avec un fonds grouillant de vie.
Mais l'amont et bien préserver de l'activité humaine, il n'y a pas de secrets.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2015, 22:49 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Zery a écrit:
Vellereille a écrit:
Paradoxalement, la consommation d'une truite ayant séjourné un certain temps en rivière présente plus de risques que celle d'une truite fraîchement remise car elle a été exposée aux substances polluantes éventuellement présentes dans la rivière.


Pourtant les piscicultures comme tout les élevages polluent les rivières qui les alimentent par leur rejets,
les excréments de poisson surdensitaires,
les rejets de nourritures,
voir des résidus médicamenteux,
Pire encore lorsqu'elles sont installées sur les sources et polluent alors tout le restant du cours d'eau aval.
encore plusieurs raisons pour interdire l'élevage de poisson destinés à amuser la galerie,

Bonsoir,

C'est tout à fait loufoque :roll: .

Je n'ai jamais vu de cas où une pisciculture pouvait être rendue responsable de la pollution d'une rivière :lol: .

Par contre il est arrivé plusieurs fois qu'une pisciculture soit polluée par la rivière qui l'alimente.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Juin 2015, 23:27 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
N'importe qui tapant "boue de pisciculture" trouvera très facilement ceci sur le net.
http://www.google.com/url?sa=t&rct=j&q= ... 9352,d.bGg

Jusqu’à la fin des années 1970, la pollution ne faisait pas partie des sujets de conversation du monde piscicole.
La prise de conscience dans les années 1980 conduit aux premières études visant à caractériser les rejets
(Faure, 1983), et traiter les matières en suspension. Ceci aboutit au premier outil d’évaluation de la pollution (la
profession préférant maintenant parler de rejets) des salmonicultures et à la mise en place de décanteurs.
Au début des années 1990, de fortes pressions
apparaissent et la profession exprime la volonté de
produire mieux (Lamotte, 1992). Ces préoccupations
se retrouvent aussi au Danemark, autre gros
producteur européen de truite avec des systèmes
d’élevage comparables à ceux de la France (Brogger-
Jensen, 1992).
Commence alors un travail de la profession et des
scientifiques, visant à réduire cette pollution à la
source : l’aliment.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2015, 10:53 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Le lien que tu donnes est en fait le TFE d'un étudiant en agronomie, comparable à ceux qui sont imposés aux étudiants de l'enseignement supérieur en RW.
Ces TFE, même lorsqu'ils sont très bien bâtis, ont essentiellement une valeur théorique et il est rare qu'ils présentent une utilité réelle.
En tant que maître de stage, j'ai été amené à faire partie du jury devant évaluer la défense du TFE d'un étudiant de la Haute Ecole d'Ath.
Cela consistait en un projet de plan d'aménagement d'une forêt domaniale.
Ce TFE était très bien construit et son auteur a été classé premier.
Il n'empêche que ce projet d'aménagement, excellent sur le plan théorique, n'avait pas grande valeur sur le plan pratique.

Pour en revenir à la pisciculture, en ce qui concerne la Région Wallonne, je n'ai jamais eu vent qu'un pisciculteur ait été tenu pour responsable de la dégradation d'une rivière.
Il est évident qu'une pisciculture, comme toute activité humaine, soit susceptible de produire des rejets pouvant être considérés comme néfastes mais leur incidence sur l'environnement est insignifiante.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 23 Juin 2015, 22:56 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
La belgique n'est pas réputée être le fer de lance de l'écologie.
En ce qui concerne des régions autres de la région wallone,
il y a eu encore une émission, il y a peu de temps sur l'élévage des saumons norvèges ou les piscucltures polluaient la mer.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 24 Juin 2015, 18:19 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2014, 17:22
Messages: 95
Localisation: aiseau-presles
Zery a écrit:
La belgique n'est pas réputée être le fer de lance de l'écologie.
En ce qui concerne des régions autres de la région wallone,
il y a eu encore une émission, il y a peu de temps sur l'élévage des saumons norvèges ou les piscucltures polluaient la mer.
bonjour, tu a des exemples de pollutions qui mettes en causes la piscicultures en belgique :?:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Juin 2015, 09:47 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Non, le dessin de la page n°3 du document est assez explicite,
Une pisciculture reste une pisciculture wallone ou pas, en élevage intensif, elles émettent des boues proportionnelles à la taille de l'exploitation
qu'il faut bien évacuer d'une manière ou d'une autre.
Le fond des rivières ne ment pas, les eaux sont toujours trop azotées. La meilleur part de responsabilité revient aux cultivateurs mais pour produire du poissons de cirque, destinés à de la distraction si il n'est pas prévelé. :?

Existe t'il un organisme qui s'occupe des traitements des déchets de pisculture en wallonie, si oui, comment se nomme-t'il ?
sinon comment font-ils, vidange et ensuite "rinçage" direction le cours d'eau ?
Ou toujours dans le même document, les bassins ne sont pas suffisamment entretenu et pourraient provoquer des hémorragies (virales ou non) chez les poissons ? pour que l'afsca s'en mêle par exemple ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Juin 2015, 11:21 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2014, 17:22
Messages: 95
Localisation: aiseau-presles
Zery a écrit:
Non, le dessin de la page n°3 du document est assez explicite,
Une pisciculture reste une pisciculture wallone ou pas, en élevage intensif, elles émettent des boues proportionnelles à la taille de l'exploitation
qu'il faut bien évacuer d'une manière ou d'une autre.
Le fond des rivières ne ment pas, les eaux sont toujours trop azotées. La meilleur part de responsabilité revient aux cultivateurs mais pour produire du poissons de cirque, destinés à de la distraction si il n'est pas prévelé. :?

Existe t'il un organisme qui s'occupe des traitements des déchets de pisculture en wallonie, si oui, comment se nomme-t'il ?
sinon comment font-ils, vidange et ensuite "rinçage" direction le cours d'eau ?
Ou toujours dans le même document, les bassins ne sont pas suffisamment entretenu et pourraient provoquer des hémorragies (virales ou non) chez les poissons ? pour que l'afsca s'en mêle par exemple ?
bonjour, de toutes façons, il faut être réaliste si tu ne rempoissonne pas , la plupart des sociétés de pêches peuvent mettre la clés sous la porte! et il ne resteras plus que des parcours prives ou tu payes le droit de pêche a des prix inabordable pour la plupart des pêcheurs de truites en rivières :( . donc si tu a une solutions pour que l'on ne déverses pas des poissons de cirque comme tu dit hors que comme tout le monde je suppose? tu a été bien content de te rabattre un jours ou l'autres sur les poissons de piscicultures (fario ou arc) pour sauver le capot, donne nous une solutions rapides et miracles pour se passer des truites de déversement dans l'état actuel des choses? dans la plupart des rivières de Belgique?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Juin 2015, 13:02 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Savoir pêcher commence par savoir tirer les leçons de ses capots.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 25 Juin 2015, 13:30 
Hors ligne

Inscription: 27 Oct 2014, 17:22
Messages: 95
Localisation: aiseau-presles
Zery a écrit:
Savoir pêcher commence par savoir tirer les leçons de ses capots.
:lol: tu ne repond pas a la question et en faite tu a aucune solutions! la critiques est faciles ,mais donner une solutions viable, et rapide pour compenser les déversement de truites de piscicultures sur les parcours des sociétés de pêches et ainsi garder ses membres sa, pas de propositions :?: bonne journée mickael.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Juin 2015, 01:47 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Je l'ai déjà dit pourtant, la solution, la voila... avec la législation 5truites/jours à 22cm.

[ img ]

A QUELQUES METRES DU PANNEAUX " PECHE PUBLIQUE" , j'ai pris ceci:
(Je ne m'y retrouvais plus avec toutes ces vidéo du coup après un petit tri, j'ai remis la main sur ma plus grosse prise en eaux "publique" )

Vidéo lors du gobage:
https://youtu.be/Wkofs-UzXEw

vidéo et photo du " dernier round " "goliath est vaincu" :mrgreen: :
https://youtu.be/b727fJtH_n0

[ img ]

Sur la berge, le metre avait bougé mais c'est 47 CM... c'est pas une réformée de pisculture avec un marquage aux nageoires, Mi p'tit poyon!!!

[ img ]

A plusieurs milliers de pêcheurs en eaux "publique", il a fallut que cela tombe sur bibi avec son A.P.N.
( batterie chargée à bloc et suffisamment d'espace sur la carte mémoire ); un coup de bol surement ?
:lol:
Il n'y a rien de chinois, c'est une pêche sous la canne,un enfant de 10ans bien formé à la pêche pourrait faire pareil,
lancer sa ligne en pêcherie sans s’emmêler avec le voisin est plus compliqué que ceci.

Il serait temps de laisser les techniques de "gestion" de pêche d'un autre age, au passé.
Des pêcheurs prenant moins de poissons peut-être mais de meilleures qualité et mieux connecté à l’environnement.
Ne pas accepter les capots est un reliquat de mentalité du passé ou il fallait faire de la viande à tout pris,
hors nous sommes au 21ème siècle, pas dans les années 1970.

L'absence de déversement et la réhabilitation du milieu ou cela est nécessaire, c' est l'avenir de la pêche wallonne gérée durablement et ce avec la législation actuelle...
C.Q.F.D.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Juin 2015, 10:49 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Comme tu le dis, c'est un coup de bol.
Cela arrive souvent qu'un pêcheur avec une technique approximative capture un beau poisson.
La plus belle fario que j'ai pu voir sur l'Eau d'Heure pesait 2,600 kilos et a été capturée par un gamin d'une douzaine d'année qui pêchait avec une olive et un gros ver posé sur le fond.

Cependant, il faut rester réaliste, un pêcheur ne va pas au bord de l'eau uniquement pour faire prendre l'air à son matériel en comptant uniquement sur la chance pour capturer un poisson de temps en temps.
La plupart des pêcheurs sportifs détestent pêcher dans un désert.
Etre capot une ou deux fois sur dix, cela peut encore passer, mais si la proportion est inversée beaucoup de pêcheurs changeront d'horizon ou, plus simplement, changeront de loisir.
Si on ne donne pas la possibilité au pêcheur d'exercer son loisir dans des eaux jouissant d'un peuplement suffisant pour que la pêche y soit intéressante c'est la mort de pêche sportive.
S'il n'existait pas de sociétés de pêche mettant tout en oeuvre pour donner l'occasion à leurs membres de pêcher dans des rivières qui ne ressemblent pas à des déserts halieutiques, la pêche sportive, telle qu'on la connait et accessible au plus grand nombre, serait morte depuis longtemps.
Les parcours permettant de pêcher dans de bonnes conditions seraient uniquement réservés à quelques privilégiés.
Personnellement, cela ne me dérangerait pas trop, mais il faut penser aux grand nombre de pêcheurs pour qui prendre une part de pêche à 1000 ou 2000 euros l'année serait hors de leurs possibilités financières.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2015, 08:45 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Vellereille a écrit:
La plupart des pêcheurs sportifs détestent pêcher dans un désert.

C'est vrai que c'est assez désagréable, le fond en trop sableux et l'étiage asssez bien marqué. Humour hein :lol:

Ou est la "sportivité" à pêcher des truites taille-portion bassinnées à outrance en milieu aménagé ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Juin 2015, 11:29 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

La notion de sportivité est tout à fait subjective.

Sur un parcours de société bien géré, un lendemain de déversement, un pêcheur moyen utilisant des esches naturelles prendra sans peine son quota journalier en très peu de temps mais le challenge n'est pas très relevé.
A côté de ça, un pêcheur peut utiliser une technique plus difficile à mettre en oeuvre mais qui lui apportera beaucoup plus de satisfaction.

C'est comme pour la pêche au carnassier.
Dans une rivière raisonnablement peuplée en perches, comme la Haute Sambre par exemple, un pêcheur utilisant des larves d'éphémères, des vairons vivants ou même des vers de terreau, sera pratiquement certain de prendre du poisson sans aucune difficulté.
Un pêcheur au leurre prendra généralement moins facilement mais chaque poisson capturé sera mérité et lui procurera plus de plaisir car le challenge est beaucoup plus élevé.

C'est la même chose en mer.
Dans le bassin de plaisance de Boulogne, un pêcheur utilisant une canne au coup et pêchant à la néréide ou à la pâte sur un bon amorçage capturera quelques dizaines de mulets sans grande difficulté.
Personnellement, je les pêche en UL au leurre souple et j'en prends probablement trois ou quatre fois moins que si je les pêchais au coup mais chaque poisson pris me procure infiniment plus de satisfaction.

Comme Corneille le dit dans le Cid : "A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire".

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Juin 2015, 09:41 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1135
Localisation: Flémalle
Zery a écrit:
Je l'ai déjà dit pourtant, la solution, la voila... avec la législation 5truites/jours à 22cm.

A QUELQUES METRES DU PANNEAUX " PECHE PUBLIQUE" , j'ai pris ceci:
(Je ne m'y retrouvais plus avec toutes ces vidéo du coup après un petit tri, j'ai remis la main sur ma plus grosse prise en eaux "publique" )

Vidéo lors du gobage:
https://youtu.be/Wkofs-UzXEw

vidéo et photo du " dernier round " "goliath est vaincu" :mrgreen: :
https://youtu.be/b727fJtH_n0

[ img ]

Sur la berge, le metre avait bougé mais c'est 47 CM... c'est pas une réformée de pisculture avec un marquage aux nageoires, Mi p'tit poyon!!!

[ img ]

A plusieurs milliers de pêcheurs en eaux "publique", il a fallut que cela tombe sur bibi avec son A.P.N.
( batterie chargée à bloc et suffisamment d'espace sur la carte mémoire ); un coup de bol surement ?
:lol:
Il n'y a rien de chinois, c'est une pêche sous la canne,un enfant de 10ans bien formé à la pêche pourrait faire pareil,
lancer sa ligne en pêcherie sans s’emmêler avec le voisin est plus compliqué que ceci.

Il serait temps de laisser les techniques de "gestion" de pêche d'un autre age, au passé.
Des pêcheurs prenant moins de poissons peut-être mais de meilleures qualité et mieux connecté à l’environnement.
Ne pas accepter les capots est un reliquat de mentalité du passé ou il fallait faire de la viande à tout pris,
hors nous sommes au 21ème siècle, pas dans les années 1970.

L'absence de déversement et la réhabilitation du milieu ou cela est nécessaire, c' est l'avenir de la pêche wallonne gérée durablement et ce avec la législation actuelle...
C.Q.F.D.


Super poisson Bravo cela fait surement très plaisir de prendre pour une fois du poisson adulte.

Citation:
l'avenir de la pêche wallonne gérée durablement et ce avec la législation actuelle...


:arrow: Pour moi, 5 truites par jours de 22/24cm cela va de pair avec un déversement massif de truites.
:arrow: Une gestion durable irait de pair avec une diminution du nombre de prise et une augmentation de la taille légale.
:arrow: La pêche est un loisir dont le but n'est pas de rentrer dans ses frais. :wink:
:arrow: En rivière géré de manière durable (prix pour une saison = le prix d'une ou deux journées en pêcherie) voilà ce que l'on capture en une soirée.

[ img ]
[ img ]
[ img ]

A+

Thierry et bonne futur pêche à tous.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 375 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php