FORUMS FSPFB - PÊCHEUR BELGE

Bienvenue dans les forums FSPFB - Pêcheur Belge ...
Nous sommes le 23 Sep 2018, 04:19

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 375 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Etes-vous favorable au retour de la truite Arc-en-Ciel sur l'ensemble du territoire wallon ?
Le sondage s’est terminé le 09 Jan 2006, 13:14
Oui 79%  79%  [ 30 ]
Non 21%  21%  [ 8 ]
Nombre total de votes : 38
Auteur Message
MessagePosté: 04 Juin 2015, 10:33 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
Vellereille a écrit:
A part ça, bien que ne pêchant jamais en étang, je ne pense pas qu'un pêcheur préférant aller en pêcherie plutôt qu'en rivière soit moins respectable qu'un autre.


C'est moins une question de respectabilité que de savoir-faire ou d'éthique (encore que sur ce point, les eaux libres banales semblent polariser les extrêmes).

Le pêcheur qui a des résultats en eaux libres, aura sans doute les connaissances du milieu aquatique et des techniques de base qui lui permettrons de reproduire ces résultats sans trop de problème en étang (et encore plus facilement en pêcherie), l'inverse sera sans doute plus long et compliqué.

La pratique en pêcherie, comme la décrit Zery, vise quand même un public plus intéressé par le rapport prix/résultat de notre activité que son rapport prix/plaisir. Pour ma part, je considère que le prix doit être dissocié du plaisir recherché ou obtenu : choisissons nos lieux et nos pratiques en fonction de nos moyens et essayons d'y trouver le plaisir sans penser à ce que cela nous a couté ... m'enfin bon la vénalité de la nature humaine brouille quand même un peu la donne.

Par contre contrairement à Zery, je trouve que la faune qui se trouve dans les eaux libres, quelque soit sa nature, et c'est là que nos avis semblent diverger, participe cet ensemble de motivations qui font que j'en viens à me retrouver dans ces endroits abandonnés, presque coupés de la civilisation et poutant parfois si proches, que j'apprécie tant. Je trouve ça juste magique de devoir me frayer un passage dans des orties de 2m de haut le plus discrètement possible dans un jeu de cache-cache avec un poisson dans un lieu quasi inaccessible et tout ça à deux pas du fond de mon jardin. Tant pis si pour arriver à cette fin là, je dois (comme cette semaine) bassiner des AEC pour que des gugusses puissent les revendre à leurs voisins dimanche prochain.

Cette partie là (je suis de l'avis que semble aussi avoir Zery) est moins respectable.

Mais encore une fois : beaucoup de pêcheurs passionnés ont abordé l'activité par la truite en pêcherie et rien que pour ça cette pratique là mérite notre respect.

Ce n'est que mon avis bien sur.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juin 2015, 10:44 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
Vellereille a écrit:
A côté de ça, les pêcheurs aux leurres ou à la mouche y trouvent leur compte également car ils sont assurés de pouvoir pêcher sur un parcours où les truites sont en nombre suffisant pour rendre la pêche intéressante.


Faut encore voir quel sens les gens donnent à "intéressante", mais bon là je suis en ligne avec toi, Claude : tant pis si nous devons bassinner des AEC de carnaval afin d'attirer assez de membres les samedis d'après déversement pour arriver à faire vivre le club, si en contre-partie ça me donne la possibilité d'accéder à un parcours proche de chez moi les soirs d'été ou je me sents l'âme taquine et aventurière. Sans doute que sans eux, la rivière serait reservée à une élite influente ou fortunée.

Et en fin de compte c'est sans honte que j'ose avouer que samedi, je ferai partie du nombre aussi, ne fut-ce que pour l'ambiance d'ouverture et le plaisir de retrouver mes copains pêcheurs.

Va encore falloir se lever tôt, ça va piquer les yeux !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juin 2015, 17:13 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Pour Monlblec,

Dans l'ensemble, je partage ta façon de voir les choses.
Quand je parle de la possibilité de pouvoir exercer son loisir de la meilleure façon qu'il soit, cela exclut ipso facto les pseudo pêcheurs qui se font une gloire de prendre une dizaine de perchettes au ver et qui disent "ces filets, préparés par ma mère étaient excellents" en ajoutant d'une façon tout à fait infantile "miam, miam".
Je ne suis absolument pas contre le fait qu'un pêcheur prélève quelques prises pour les consommer, c'est d'ailleurs la seule chose pouvant donner un motif légitime à la pratique de notre loisir.
J'estime simplement que pour certains, c'est entré dans les mœurs d'essayer de profiter du travail de la communauté pour assouvir ses désirs personnels.
Un intervenant, dont je ne citerai pas le nom, ne se gênait pas pour dire qu'il profitait de conditions atmosphériques impossibles (un temps à ne pas mettre un garde dehors) pour aller voler le fruit du travail fourni par des gens ayant une conception de la vie en société nettement plus évoluée que la sienne.

Je suis désolé si quelqu'un se sent visé (en principe il n'y aura aucun problème avec la toute grosse majorité des intervenants sur ce forum ) mais, pour moi, un chat reste un chat et un imbécile reste un imbécile.
A la limite, il vaut mieux être un veau, cela ne lui durera qu'un an, il pourra évoluer par la suite, alors qu'un imbécile de naissance, c'est parti pour toute sa vie...

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juin 2015, 17:55 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Pour Monlblec,

En ce qui me concerne, un parcours de pêche "intéressant" est un secteur où un pêcheur (qu'il soit pêcheur au leurre, à la mouche ou aux esches naturelles) peut aller passer une heure ou deux, quelque soit le jour de la semaine, avec la certitude qu'il ne pêchera pas dans un désert.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Juin 2015, 23:48 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
monlblec a écrit:
Cette partie là (je suis de l'avis que semble aussi avoir Zery) est moins respectable.

Monlbec nous avons une vision de la pêche aussi bien en milieu naturel qu'artificielle, très similaire effectivement. :wink:

Actuellement,
la majorité des sociétés de pêche font plus de tord que de bien au milieu,
et l'on peut s'en faire une idée en citant les extrêmes comme ceci:
Plus elles travaillent à améliorer le milieu servant de réceptacle à l'espèce, plus elles ont compris ce qui est bien pour l'espèce.
à l'inverse, plus elles travaillent sur le bassinage, plus elles sont en désaccord avec l'espèce indigène.
Entre cela, il y a toute la palette de possibilités.
il y a d'autres possibilités que de passer par un club ou sociétés ou que de laisser cela au plus friqués.
Je l'ai suggéré à la DNF qui l'a essayer sur une portion de rivière
qui a nécessité tout une paperasse administrative des inventaires et même des articles au moniteur.


Théoriquement parlant,
les dizaines de milliers de pêcheurs en possession de leur permis peuvent y pêcher en toute légalité et égalité,
du plus riche au plus pauvres et du plus doué au plus mauvais c'est ce dernier point qui défini la pression de pêche d'ailleurs.
et les fario y sont toujours présentent et en bonne santé ni pollué par les déversements.
Une pêche électrique et un inventaire de population confirmerait officiellement tout cela.
La portion en question est en amont de ce point: oui, non google fument la moquette, le cours d'eau ne démarre pas en dessous du pont hein!!!
https://www.google.com/maps/place/50%C2 ... !1s0x0:0x0
Des mots comme pêche "sportive" "respect au poisson" et "capot" prennent alors un tout autre sens.

A parlé de capot, il faut surement bien en prendre une dizaines avant d'y toucher une fario même non-maillée,
bien que pêchant des fario depuis tout petit,
c'est d'ailleur les premiers poissons que j'ai "pêché" sans permis et non accompagné S.V.P.
et oui "braconner" :roll: s'apprend dès le plus jeune age.
Une baguette de noisetier avec une feuille au bout pour les faire sortir de leur cachette, à force des les faire sortir et ressortir,
elles finissent par ne plus se cacher et se positionnent n'importe ou sans bouger.
Il suffit alors d'approcher lentement le goulot d'une bouteille devant
et de toucher leur caudale pour les faire rentrer dedans. On n'apprend pas çà au école de pêche hein!!! :mrgreen:
Cela pouvait prendre des après midi entières pour un même poisson récalcitrant et
lorsqu'une ne passais pas dans le goulot c'était bien sur une énoooorme.
Le "gamin de merde" tout fier de sa prise toujours relachée (ou crevée) d'à peine 6 ou 7 ans se faisait évidement engueuler par le paternel à chaque fois.


Pour ensuite se tourner vers les pêcheries ou l'on aborde une toute au vision de la pêche.
et à trop pêcher en milieu artificiel, une certaine vision irréelle du milieu extérieur s'installe.
On retrouve cette vision tronquée dans des propos (comme la truite va mal,etc...) sur le forum et le magasine ou les comitards qui font moins bien que l'année passée.

La populations de poissons et la quantité de pêcheurs s'équilibre et sera toujours intrinsèquement liée à la première...
Si les déversements disparaissaient, ce que je souhaite aussi bien fario qu'en A.E.C.
on lirait très certainement la truite à disparu, c'est la fin... et autre scénario apocalyptique.
Les ventes de permis diminueraient surement puisque certainement maintenue artificiellement haute aussi.
Alors que je trouverai que cela devient intéressant comme "pêche sportive"... pas la même vision de la pêche,
les cours d'eau à demi-douzaines de truite c'est mon domaine de prédilection... :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2015, 11:31 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Il y a un fait qu'on doit bien garder à l'esprit, et les gens remplissant des fonctions au sein des fédérations ou du fond piscicole ne me contrediront pas, si les sociétés de pêche n'existaient pas, la pêche des salmonidés telle que nous la connaissons n'existerait plus depuis longtemps en Région Wallonne.
C'est uniquement grâce à l'action des sociétés de pêche qu'il est encore possible de disposer de parcours de pêche permettant de pratiquer la pêche sportive des salmonidés de manière satisfaisante.

Au point de vue environnemental, la main d'oeuvre nécessaire aux travaux d'entretien ou de réhabilitation du milieu se recrute essentiellement parmi les membres des sociétés.
Par ailleurs, la législation sur la pêche fluviale en Région Wallonne est bonne mais n'est pas assez restrictive que pour permettre une protection efficace du milieu.
Seules les sociétés sont à même, via leur règlement interne, de prendre des mesures en vue d'adapter la pression de pêche aux possibilités de la rivière.
Elles peuvent imposer des mesures beaucoup plus restrictives que celles imposées par la loi, telles qu'un quota moins élevé que celui prévu par la loi, la mise en réserve de certains secteurs, la limitation des jours de pêche, etc.

Au point de vue financier c'est la même chose.
Le pêcheur faisant partie d'une société, excepté quelques très rares exceptions, paient automatiquement leur cotisation aux fédérations concernées alors que pour les pêcheurs opérant uniquement sur le banal, c'est l'inverse, c'est celui qui se fédère de sa propre initiative qui peut être considéré comme une exception. Si les sociétés n'existaient pas les fédérations verraient leurs rentrées financières chuter de façon drastique et l'impact de leur action en faveur de la pêche serait diminué d'autant.
Beaucoup de pêcheurs de salmonidés faisant partie d'une ou plusieurs sociétés ne pêchent que sur le parcours de la ou des société(s) où ils sont affiliés.
S'il n'y avait pas de sociétés, beaucoup d'entre eux se tourneraient vers les plans d'eau privés ou iraient pêcher à l'étranger et ne prendraient plus leur permis RW.
Comme l'entièreté de la somme générée par la vente des permis est ristournée au Fond Piscicole, c'est cette institution qui subirait une diminution de ses rentrées financières avec comme conséquence beaucoup moins de moyens pour mettre en oeuvre leur politique de protection du milieu.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2015, 14:38 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Monlblec disait dans un post précédent :

"C'est moins une question de respectabilité que de savoir-faire ou d'éthique (encore que sur ce point, les eaux libres banales semblent polariser les extrêmes)."

Cela correspond absolument à la réalité.
Sur le banal, on peut rencontrer des pêcheurs ayant un très bon état d'esprit (ou éthique, mentalité,... peu importe le terme employé) mais à côté de ça, c'est également sur le banal qu'on rencontre le plus de pêcheurs ayant un état d'esprit détestable même si, parfois, ils respectent la législation.
Ce fait est d'ailleurs confirmé par l'étude des résultats des contrôles de pêche.
La quasi totalité des infractions ayant l'impact le plus négatif sur le peuplement piscicole se commettent sur le banal (pêche en temps de fermeture, non respect des quotas, poissons non maillés, harponnage,...).
Sur le parcours des sociétés, certains pêcheurs sont parfois en contravention mais, dans la plupart des cas, il s'agit d'infractions bénignes ne causant pas de dégât au peuplement (un pied dans l'eau avec le permis A, par exemple).

Cela tient en partie au fait qu'un pêcheur faisant partie d'une société se sent souvent plus responsabilisé par ses actes, il y règne souvent un "esprit de club", il sait que s'il a un comportement inadéquat, c'est lui et les autres membres de la société qui seront lésés.
On peut considérer également qu'il existe, au sein des sociétés, une forme de contrôle inter membres et celui qui a un comportement indélicat est très vite connu et considéré comme indésirable.
Enfin, la plupart des sociétés disposent de contrôleurs chargés de faire respecter le règlement interne et certaines sociétés disposent même d'un garde assermenté ayant qualité d'officier de police judiciaire.

Sur le banal, beaucoup de pêcheurs partent du principe que s'il ne prélèvent pas le maximum de poisson possible, c'est un collègue qui le fera.
Un ami possédant une caravane à proximité d'un cours d'eau banal, m'a dit que lorsqu'il y séjournait il conservait autant de truites qu'il était en mesure de capturer, sans tenir compte du quota autorisé, prétextant que comme il n'y passait que quelques semaines par an, il était normal qu'il en profite au maximum.
Au contraire d'un esprit de club, l'attitude la plus commune sur le bal est un esprit de chacun pour soi.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2015, 21:53 
Hors ligne

Inscription: 04 Avr 2011, 10:18
Messages: 352
Localisation: anderlues
Bonjour
Je ne suis pas trop d accord avec toi ici, sur la Semois banal les trois quarts des pêcheur que je connais son très respectueux du règlement et si il vois quelque chose qui ne vas pas il non pas peur de le dire.
Il y en a un qui se dit grand pêcheur sur a Méhaignerie, et ici il se comporte comme un viandar.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Juin 2015, 22:52 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Espérons tout de même qu'en bassinant des AEC pour des " gugusses ... " , l'on n'en arrive pas à transmettre leur(s) maladie(s) aux autres poissons !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 08:02 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Les contrôles sanitaires étant de plus en plus pointus, la probabilité de transmission de maladies suite aux déversements d'AEC est maintenant très faible et, en tous cas, pas plus élevée qu'avec les farios.

Cette année, les rempoissonnements réalisés par le Fond Piscicole ont du être retardés pour plusieurs sociétés dans le Hainaut.
La raison de ce retard était un problème sanitaire décelé chez le pisciculteur en charge de fournir le poisson.
Le plus marrant, c'est que cela concernait uniquement des rempoissonnements en farios :) .

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 08:58 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Les qualités de salmonidés sur l'ourthe ici près de liège avec 200.000 habitants à 5minutes de marche.
https://www.google.com/maps/place/50%C2 ... !1s0x0:0x0

sont meilleurs que dans les cours d'eau ou l'on bassine de l'AEC à qui mieux mieux.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 10:16 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Encore une fois, une affirmation gratuite et sans fondement :roll: .

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 11:40 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1135
Localisation: Flémalle
MICH DAS a écrit:
Espérons tout de même qu'en bassinant des AEC pour des " gugusses ... " , l'on n'en arrive pas à transmettre leur(s) maladie(s) aux autres poissons !


De toute façon l'AFSCA à remis un avis négatif sur le déversement d'AEC, donc l'histoire est terminée :?

:arrow: Le Comité central du fonds piscicole de Wallonie a retiré l’avant-projet qui autorise à nouveau de déverser de truite AEC. :idea:

:arrow: Suite à cette avis, certains pays européen comme le Danemark on déjà arrêté le déversement des AEC.

A+

thierry


Dernière édition par Biologiste le 08 Juin 2015, 08:28, édité 4 fois.

Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 21:35 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
L'arrière plan de la vidéo prouve bien qu'il s'agit de streupas avec le mur de la E25 à 5 min à pied de liège (200.000hab). et une législation 5fario à 24cm/jour:
https://www.youtube.com/watch?v=3eacxwbjjVg
https://www.youtube.com/watch?v=vDn6kHPhAyQ
Je vais préciser qu'il s'agit bien de fario parqu'il peut arriver de confrondre même après une "carrière".

DEUX fario filmées sur l'ourthe et ZERO vidéo de fario "rescapée" de la molignée,
j'ose même pas demander sur l'eau d'heure.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 06 Juin 2015, 23:00 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Pour. Biologiste ,
Si cela pouvait être vrai ...
D'où tenez vous cette information ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2015, 08:18 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Pour Biologiste,

Chez nous, c'est une situation inverse que nous avons connue.
L'AFSCA s'est opposée au déversement de farios du Fond Piscicole qui a du être retardé de trois semaines :) .
Cela ne nous a pas causé trop de problème, il nous a suffi de procéder à un déversement d'AEC (avec avis favorable de l'AFSCA) à la date prévue pour le déversement du FP.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2015, 11:09 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Qu'elles sont les coordonnée des pisciculteurs ayant eu un rapport négatif ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2015, 19:48 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Je suis désolé, mais si tu veux obtenir ce genre de renseignement, ne compte pas sur moi, adresse toi à la fédération concernée (fédération Sambre et Oise).
Si, bien que cela ne te concerne absolument pas, ils prennent la peine de donner suite à ta demande tu auras la réponse à ta question.

Quant à ta fixation sur la Molignée et la prétendue difficulté d'y prendre une fario, l'explication la plus logique (je sais que que la logique et toi ne font pas bon ménage mais cela ne fait rien, les autres comprendront) la voila :

Si dans un secteur de pêche on entretien artificiellement une densité de farios en bassinant des sujets adultes, il est tout à fait normal qu'on y capture des farios.
Si dans ce même secteur, on cesse de bassiner des farios et qu'on remplace ces bassinages par des déversements d'AEC, il est normal qu'on y capture des AEC et que la prise de farios devienne plus difficile (puisqu'on en bassine plus).
Qu'il soit devenu plus difficile de prendre une fario tient simplement au fait qu'on n'en bassine plus et non au fait qu'on y a remis des AEC.

Supposons une rivière vide de tout poisson.
Si on y déverse des farios, on y prendra seulement des farios.
Si on y déverse des AEC , on y prendra seulement des AEC .
Si on y déverse des farios ET des AEC, on y prendra des farios ET des AEC.

Je suis désolé si cet exposé peut sembler simpliste (en fait c'est d'un niveau de classe maternelle) et même ennuyeux à lire, mais j'ai essayé de le faire de façon à ce que même Zery ait une petite chance de le comprendre.

Quant à sa fixation sur les vidéos...

Quand je vais à la pêche,ce n'est pas pour faire du cinéma. Il est même déjà rare que je photographie une prise avant de la relâcher.
Je n'ai rien contre ceux qui aiment prendre leurs prises en photo, bien au contraire, mais en ce qui me concerne je n'y vois pas grand intérêt, c'est simplement une question de goût personnel.
D'autre part, même si YouTube n'est pas très regardant sur la qualité des vidéos, s'il me venait à l'esprit de réaliser une vidéo de pêche et de la poster sur YouTube, j'essayerais qu'elle ait un minimum d'intérêt, tant au niveau technique qu'au niveau prise de vue, ce qui est loin d'être le cas pour celles dont Zery a posté les liens.
Alors, on comprendra certainement qu'il ne m'est pas possible de produire une vidéo de capture de fario sur la Molignée :D .
Cela m'est d'autant plus difficile que la Molignée ne m'a jamais beaucoup intéressé, même si j'y ai déjà pêché plusieurs fois et capturé pas mal de truites (des farios :D ) je n'aime pas cette rivière, encore une fois c'est une question de préférence personnelle.

Si je voulais poursuivre dans l'absurde, je pourrais demander qu'on me montre une vidéo de capture d'une fario dans le canal Charleroi Bruxelles, puisque là on n'y déverse pas d'AEC...

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2015, 20:46 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Vellereille a écrit:
L'AFSCA s'est opposée au déversement de farios

Est-ce trop demander qu'à défaut de savoir ou et qui, pourrait-on savoir
les raisons de l'opposition de l'A.F.S.C.A. à propos des farios ?
On parle quand même de sécurité alimentaire...
s'il s'agit de fario de bassine est-ce potentiellement transmissible aux fario indigènes ?

Mieux vaut prouver peut; que prétendre beaucoup... ou mentir.
[ img ]


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 07 Juin 2015, 22:59 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Comme je te l'ai déjà dit, je n'ai pas de comptes à te rendre.
Bien qu'encore une fois cela ne te concerne en rien, si tu veux en savoir plus, renseigne toi auprès de la fédération concernée.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2015, 01:04 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Vellereille a écrit:
L'AFSCA s'est opposée au déversement de farios

Cela intéresse surement plus
d'un pêcheur de truite,
des société de pêche,
du pecheur belge,
de la maison wallonne de la pêche,
la DNF,
bref le monde de la pêche en wallonie en général de savoir pourquoi l'AFSCA a remit un audit négatif, qui plus est sur de la fario.
Quel est le nom de l'agent de l'afsca ayant remit le rapport négatif au déversement ?
Pourquoi ne pas vouloir donner plus explications ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2015, 07:14 
Hors ligne

Inscription: 17 Mai 2015, 09:34
Messages: 136
Localisation: Bouillon
Zery a écrit:
Vellereille a écrit:
L'AFSCA s'est opposée au déversement de farios

Cela intéresse surement plus
d'un pêcheur de truite,
des société de pêche,
du pecheur belge,
de la maison wallonne de la pêche,
la DNF,
bref le monde de la pêche en wallonie en général de savoir pourquoi l'AFSCA a remit un audit négatif, qui plus est sur de la fario.
Quel est le nom de l'agent de l'afsca ayant remit le rapport négatif au déversement ?
Pourquoi ne pas vouloir donner plus explications ?


GOOGLE est ton AMI :D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2015, 08:31 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Stitch8 a raison, il suffit de faire une recherche.

Si je ne donne pas plus d'explications, c'est simplement parce que ce n'est pas à moi d'en donner.

Si un organisme comme l'AFSCA est tenu de motiver ses décisions, ce n'est certainement pas auprès du premier quidam venu mais uniquement auprès des personnes et organismes directement concernés (DNF, FP, pisciculteur, etc.).
Rien ne permet à un simple citoyen d'exiger ce genre de renseignement.
C'est un peu comme si un simple manutentionnaire exigeait du patron d'une grosse entreprise qu'il lui donne les motifs de ses décisions concernant sa gestion ou sa politique commerciale.


Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2015, 17:23 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1004
Il ne faut pas réfléchir bien loin si l'afsca a fait un audit négatif et par conséquence interdit un déversement.

septicémie hémoragique virale,
nécrose hématopoïétique,
anémie infectieuse... :roll:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Juin 2015, 18:13 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

En général, mais pas toujours, c'est en effet à cause de la détection de poissons atteints de SHV ou d'autres infections que l'AFSCA peut émettre un avis négatif.

Cependant, cet avis négatif peut aussi être motivé par d'autres raisons telle que la détection de traces d'antibiotiques ou autres produits interdits, d'alimentation non conforme, etc.

Claude.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 375 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 10, 11, 12, 13, 14, 15  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Bing [Bot] et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php