FORUMS FSPFB - PÊCHEUR BELGE

Bienvenue dans les forums FSPFB - Pêcheur Belge ...
Nous sommes le 19 Nov 2018, 00:51

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 16 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: 12 Sep 2015, 16:48 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1511
Bonjour ,

Je lisais récemment que , entre autres , les sociétés de pêche ayant créé une écloserie afin de produire des alevins , étaient ( ou seraient ) astreintes à payer une redevance annuelle , ? ...

De même qu'elles devraient subir contrôle(s) vétérinaire(s) ... ? etc ...

Qu'en est-il exactement ?

Je dois vous avouer avoir omis de noter la date de parution de cet article , ... mais je doute que c'était un 1er avril , malheureusement !

Est-ce bien le cas ? ... ou bien ai-je rêvé ? ...

Qu'en savez-vous et qu'en pensez-vous ???

Bonne journée .


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Sep 2015, 20:42 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Malheureusement, tu ne te trompes pas.
Dans la société que je prends régulièrement pour exemple, Ham-Sur-Heure, il existait depuis environ quarante ans, sur un terrain mis gracieusement à disposition par la commune, une pisciculture rustique qui produisait chaque année quelques centaines de truites farios.
Cette installation était en partie financée par la fédération.
Comme contrôle sanitaire, il s'agissait simplement d'un contrôle annuel effectué par le service de la pêche.
Ce contrôle était tout à fait raisonnable et consistait simplement à inspecter les installations et prélever UNE truite afin de procéder à des analyses, inutile d'ajouter que ce contrôle était gratuit.
Depuis quelques années, c'est l'AFSCA qui a été chargée de procéder au contrôle de cette pisciculture.
Outre le fait que ces contrôles étaient menés en dépit du bon sens, un agent de l'AFSCA a été jusqu'à exiger le prélèvement de TRENTE truites en vue d'analyse.
Il est à noter que ce contrôle avait été effectué juste avant les fêtes de fin d'année (ce qui explique sans doute le nombre de truites prélevées :mrgreen: ).
Naturellement ce contrôle obligatoire était devenu payant.
Il va sans dire que devant cet état de choses, la société a préféré renoncer à cette pisciculture rustique...

Je n'ai pas connaissance d'une redevance annuelle pour ce genre d'installation, mais avec cette nouvelle politique de contrôle payant, cela revient au même.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 12 Sep 2015, 22:48 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1511
Je n'ai donc pas rêvé ,
C'est donc bien vrai , ...
Quel est leur but ? ... De veiller à la protection du milieu ou bien à la santé de ceux qui se risqueraient à manger ces poissons ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Sep 2015, 07:36 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1006
MICH DAS a écrit:
ou bien à la santé de ceux qui se risqueraient à manger ces poissons ?

C'est le rôle de l'afsca et toutes productions d'animaux pouvant être consommés doit lui être déclaré.

C'est même pousser à l’extrême , un simple abri de jardin sans fondation doit être déclaré à la commune.

Bientôt, il faudra déclaré le déplacement de la niche du chien aux cadastre ! :mrgreen:

Big brothers is watching you.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 13 Sep 2015, 08:37 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Les questions d'urbanisme n'ont rien à voir avec la santé publique, en ce qui concerne les abris de jardin en zone résidentielle, c'est avant tout une question d'esthétique.

Non, toute production destinée à l'alimentation humaine ne doit pas nécessairement être déclarée et contrôlée par l'AFSCA.

En ce qui concerne les installations de pisciculture, le motif de ces contrôles est justifié par le fait qu'une fois remis dans la rivière, le produit de ces installations est destiné à être capturé (et éventuellement consommé) par les membres de la société de pêche.
Comme les membres de la société paient une cotisation, ces poissons sont considérés comme faisant partie du circuit commercial des denrées alimentaires.

Un potager dont les produits sont destinés uniquement au cercle familial n'est pas soumis au contrôle de l'AFSCA.
De même un petit élevage dont les produits ne sont pas destinés à la vente.

Pour ce qui est des produits de la chasse, en particulier pour le grand gibier, ceux-ci peuvent être cédés à des particuliers sans obligation de contrôle vétérinaire.
Si le gibier est vendu a un marchand de comestibles (traiteur, restaurateur, boucher,...) il doit obligatoirement avoir fait l'objet d'un contrôle vétérinaire.

Les contrôles des denrées alimentaires est une bonne chose mais, malheureusement, la méthodologie de l'AFSCA prête souvent à discussion et ses décisions sont parfois aberrantes, pour ne pas dire complètement idiotes.

Dernièrement, un ami exploitant un snack m'a fait part d'une de ces décisions ridicules prises par l'AFSCA.
Le contrôle des installations c'est très bien passé, toutes les normes d'hygiène étaient respectées (chaîne du froid, propreté des ustensiles, ...).
Ce tenancier c'est pourtant vu interdire de cuisiner ses boulettes de viande lui-même.
Celles-ci étaient confectionnées à partir de viande achetée chez un boucher local, soumis lui-même à tous les contrôles légaux de traçabilité et de qualité sanitaire, et étaient très appréciées par sa clientèle.
Mon ami est maintenant obligé de vendre uniquement des boulettes industrielles dont la qualité est loin de valoir ses boulettes artisanales.
Ce n'est qu'un exemple de décision complètement idiote prise par cet organisme.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2015, 10:46 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1511
Si je comprends bien, il s'agit de nous prémunir d'un problème sanitaire dans l'alimentation , ... ?

Dès lors , selon la nouvelle loi sur la pêche, concernant les sociétés qui déverseront des arc en ciel , ( elles-mêmes, à juste titre ayant fait l'objet de contrôle sanitaire ) , sociétés qui d'autre part entretiennent une écloserie où seuls des alevins de farios sont produits, et qu'ayant signé la charte, TOUTES les farios pêchées devront être remises à l'eau ( donc, en aucun cas consommées ... ) , la justification de ces directives n'a plus lieu d'être ??? ...

:?:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2015, 11:24 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Sur le principe, tu as raison, ces poissons n'étant pas destinés à être conservés et consommés, il serait logique qu'ils soient exemptés du contrôle de l'AFSCA.
Malheureusement, dans les faits, je crains fort que cela ne se passe pas comme ça.
La signature de la charte n'a pas force de loi et, surtout, il est plus que probable que l'AFSCA ne lâcherait pas si facilement le morceau.
C'est un peu comme essayer d'enlever son os à un chien.
Cet organisme peut toujours arguer du fait que cette charte ne sera pas forcément respectée par tout le monde et que le poisson risque malgré tout d'être finalement consommé.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 14 Sep 2015, 21:08 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1006
Est-ce une bonne image pour une société que de vouloir se passer de contrôle ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Sep 2015, 08:19 
Hors ligne

Inscription: 27 Juil 2011, 07:54
Messages: 639
Moi je dis qu'un contrôle de l'afsca devrait être effectué sur les champignons qui poussent en forêt :lol:

Allez c'est juste pour faire rire Zery çà 8)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Sep 2015, 09:04 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 890
Localisation: Hélécine (OPH)
Cédric, le retour : la bête est lachée !


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Sep 2015, 20:26 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1511
Dans un registre si peu différent , ... je vous livre ce qui m'a été dit d'un chasseur cet après-midi , ...

A la chasse, il paraît qu'il va falloir suivre et se payer une formation pour pouvoir découper le gibier ! ???

Idem pour pouvoir continuer à traquer ! ... ???

On n'est pas le 1er avril , et je doute que mon interlocuteur ait voulu se moquer de moi , ...
néanmoins, j'ai des hésitations car ça me paraît fort , très fort , plus fort que le Roquefort !!!

:?:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 15 Sep 2015, 23:43 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1006
il y a plus bête, dans certain cas, il y obligation de s'enregistrer à l'afsca indépendamment de la production ou non de nourriture. :lol:
Je n'y croyais pas de trop, j'ai reçu le papier aujourd'hui.
et c'est marqué sur le site de l'afscaca. voir postscriptum sous-mentionné, ci-dessous.

Vellereille: Vous avez oubliez de demandez ce que la niche du chien et big brothers
viennent faire dans dans la soupe infame de récits non enregistrés à l'asfcaca.

Si un modérateur se sent d'attaque motivé chaud patate pour lui expliquer un explicite éclaircissement parque là à minuit et quelques, heure atomique GMt+1, j'ai une flemmarde fainéantise.


Postscriptum:
je cite: "les apiculteurs doivent se faire enregistrer auprès de l’AFSCA. Cette obligation est d’application pour tous les apiculteurs et est indépendante de la production de miel"
du site de l'afsca.
http://www.afsca.be/apiculture/legislat ... gistrement


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2015, 10:36 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

pour MICH DAS,

Je n'ai pas eu vent de cette obligation de formation pour les chasseurs.

En général, quand il s'agit de grand gibier, nous faisons appel à un boucher (non chasseur ni traqueur) qui s'occupe de l'écorçage et de la découpe.
Les traqueurs se chargent uniquement du vidage.
De toute façon, une telle obligation serait absurde et ne saurait pas être justifiée.
Le gibier destiné à être vendu à un marchand de comestible est, dans 99% des cas, uniquement vidé, c'est l'acheteur qui se charge de l'écorçage et de la découpe.
Je crois qu'il s'agit simplement d'une rumeur sans fondement.

Zery écrit :

Vellereille: Vous avez oubliez de demandez ce que la niche du chien et big brothers
viennent faire dans dans la soupe infame de récits non enregistrés à l'asfcaca.

Si un modérateur se sent d'attaque motivé chaud patate pour lui expliquer un explicite éclaircissement parque là à minuit et quelques, heure atomique GMt+1, j'ai une flemmarde fainéantise.


Encore une élucubration sans queue ni tête :D .


Ensuite :

il y a plus bête, dans certain cas, il y obligation de s'enregistrer à l'afsca indépendamment de la production ou non de nourriture. :lol:
Je n'y croyais pas de trop, j'ai reçu le papier aujourd'hui.
et c'est marqué sur le site de l'afscaca. voir postscriptum sous-mentionné, ci-dessous.

Postscriptum:
je cite: "les apiculteurs doivent se faire enregistrer auprès de l’AFSCA. Cette obligation est d’application pour tous les apiculteurs et est indépendante de la production de miel"
du site de l'afsca.
http://www.afsca.be/apiculture/legislat ... gistrement


Toute personne lisant le texte publié sur le site de l'AFSCA, comprendra directement que "...indépendamment de la production de miel et du paiement éventuel d'une contribution" signifie que cela veut dire "quelque soit la quantité de miel produite".
C'est d'autant plus compréhensible que le texte plus bas précise que l'apiculteur détenant au maximum 24 colonies est exempté du paiement de cette contribution.

Tout apiculteur, quelque soit le nombre de colonies détenues, produit du miel.
Jusqu'à preuve du contraire, le miel est quand même destiné à être mangé.
Donc, dire "il y a plus bête, dans certain cas, il y obligation de s'enregistrer à l'afsca indépendamment de la production ou non de nourriture.", relève de la plus haute fantaisie.

Je n'ai rien contre la contestation mais le minimum est que celle-ci soit justifiée et exprimée de manière sensée.

Contester pour le plaisir ou, dans le cas présent, parce qu'on est incapable de lire un texte correctement est complètement ridicule.

Claude.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2015, 13:46 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 890
Localisation: Hélécine (OPH)
Non mais il était presque minuit, ne lui jette pas la pierre, Claude, on a tous un moment de fatigue et de perte de concentration à ces heures là.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2015, 19:42 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1006
Vellereille a écrit:
Tout apiculteur, quelque soit le nombre de colonies détenues, produit du miel.

Des personnes avec un minimum de connaissance en apiculture n'écrivent pas ce genre de d'inepties.
- L'apiculture ne se limite pas qu'à la production de miel, se serait bien mal connaitre cette activité, chose que vous avez démontrez en écrivant cette phrase.
- Toutes ruches ne produit pas du miel destiné à être consommé.
- Les apiculteurs perdant leur rucher entier le savent très bien certaines années sont généreuses d'autres années on peut perdre tout ou il faut nourrir abondamment.
- Certains apiculteurs sont spécialisés dans la production d'essaim plutôt que de produit comestible issus des ruches.
- D'autres ruches sont destinées à la production de faux-bourdon ou de reine ou de produit autre que le miel comme la propolis,etc... de cadres bâtis et j'en passe...
- D'autre encore sont des ruches de conservation c.à.d. pour conserver une "race d'abeille".

En fait, la déclaration est obligatoire s'il y a un foyer de maladie qui peut se propagé
par les faux-bourdon ou le pillage entre ruches.
L' aberration de l'asfca dans le domaine de l'apiculture et le discours tenu par les apiculteurs
est qu'il n'y a pas de contrôle sur les colonies naturellement installées mur creu, pylone électrique, creu d'arbre etc... et que l'asfca "manque de moyen" pour le controle de substance chimique potentiellement présentes dans le miel.

Comme quoi il n'y a pas que dans le monde de la pêche que l'afsca fasses des siennes en matière de hobbys.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 16 Sep 2015, 20:34 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Pour monlblec,

Je veux bien admettre qu'un message posté à une heure tardive puisse poser quelques problèmes.

Le dernier post de notre pauvre petit Zery est posté à une heure tout à fait raisonnable (19.42 cela ne fait, avec la conversion, que 20.42) à peu près l'heure où les petits enfants sages vont se coucher.

Malgré ça, ce message n'est pas beaucoup plus sensé que l'autre.

Par conséquent, j'en viens à me poser une question :

La cause des inepties pondues par Zery est-elle l'heure tardive où celles-ci sont postées ou ,ce que, pour ma part, je crois beaucoup plus probable, une simple incapacité de la part de l'auteur à rédiger un message empreint d'un minimum d'intelligence et de sens logique?

A chacun de se faire une opinion.

Claude.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer de messages ou poster d’autres réponses.  [ 16 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php