FORUMS FSPFB - PÊCHEUR BELGE

Bienvenue dans les forums FSPFB - Pêcheur Belge ...
Nous sommes le 20 Juil 2018, 15:37

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 105 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 12:17 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Dans une discussion parlant de l'AEC, il est assez normal que les photos de cette espèce soient les plus nombreuses :D .
Indépendamment de cela, généralement on photographie seulement les plus beaux poissons (on ne va pas perdre son temps à photographier une truite de 30, que ce soit une fario ou une AEC, ou un chevesne de 25...).

Tu cites l'écrevisse en exemple pour étayer tes dires.
Une nouvelle fois, mon pauvre Zery, tu es complètement à côté de la plaque.
La peste de l'écrevisse (aphanomycose) est apparue en 1860. L'introduction d'écrevisses non indigènes a commencé vers 1890, soit une trentaine d'années plus tard, justement pour remplacer les populations indigènes décimées par la maladie.

De toute façon, la biologie de l'AEC est maintenant assez connue que pour savoir qu'elle ne présente aucun risque pour les populations de truites indigènes.
Il vaut d'ailleurs mieux rempoissonner en AEC dont l'état sanitaire a été contrôlé qu'avec des farios "douteuses".
Il y a quelques mois un intervenant (Mich Das, si mes souvenirs sont bons) nous faisait part de problèmes survenus après des rempoissonnement dans le Viroin, or il s'agissait uniquement de rempoissonnements effectués à l'aide de farios :D :D :D .

Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 12:49 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1000
il ne faut pas confondre beaux poissons et grands poissons.
Pour le bien des poissons indigènes, rien de tel
- que d'interdire l'introduction d'espèce étrangère, ( rien que de consommer la même nourriture, 2 espèces entre en concurence).
- que de réduire la pression de pêche à zéro,donc de l'interdire, il suffit d'aller regarder dans le ruisseau frayère précité.
même les truites fario que l'on voit ne corresponde pas aux truites indigènes.
Tout çà est du commerce dissimulés derrière des ASBL et l'AEC avec son cout de production moindre que de la fario en est la preuve.

Mais heureusement politique actuelle est à l'aménagement des cours d'eaux libre circulation,
de passe à poisson (sur le néblon) suppression de barage ( à esneux, rappeler vous il y a 15ans )...par une installation de frayère toute récente.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 17:44 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
pour mettre déjà entretenu au sujet de l'AEC avec X.Rollin, je pense pouvoir dire que le retour de celle-ci au sud du sillon S&M n'est pas pour demain

ce que certains semblent oublier, c'est que la force d'une chaine n'est jamais qu'égale à celle de son maillon le plus faible

si l'AEC était réhabilitée, nul doute que certains gestionnaires utiliseraient des souches de qualité, pousseraient même à la protéger par quottas et mailles strict, voire même la mettre en no-kill

mais nul doute non plus que quantité d'autres déverseraient le double de ce qu'ils ne déversent en fario actuellement et cibleraient plus leurs chois sur le prix que sur la qualité

à l'heure actuel les déversements illégaux d'AEC existent, de surcroit, nombre de déversements de farios sont également illégaux car les demandes préalables au SP ne sont pas faites ! rendé à ces gens la possibilité de bassiner de l'AEC et ce sera de la manche courte à plaine bassines sur quantité de ruisseaux comme c'était le cas avant 1991, avec en prime de l'omble de fontaine et de la grosse mèmère de plusieurs kilos élevée aux granulés

et tout comme on attire pas les abeilles avec du vinaigre, le niveau générale des pêcheurs se paupérisera, les gros dégorgeoirs rouge referont leur apparition et au final, ce seront les petites farios natives qui payeront ... exactement comme c'était avant son interdiction


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 19:06 
Hors ligne

Inscription: 27 Juil 2011, 07:54
Messages: 639
Il faut simplement se rendre compte de ce que l on veut. Si on résonne par cours d eau, une politique cohérente doit être menée sur la totalité ou presque du cours d eau... d accord.. . Je ne comprends pas pourquoi le choix d une partie des gestionnaires,qui gèrent LEUR parcours avec LEUR vision devrait s imposer a TOUS les autres....un biotope n est pas l autre.

Un peu moins de certitudes et d un peu plu's d ouverture permettrait peut être de moins de noircir systématiquement des projets qui pourraient eux aussi apporter un peu de renouveau a la pêche...avec un peu moins d elistisme !?

se servir des expériences réussies ce ne serait pas une bonne approche ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 20:13 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
tu mets le doigt sur le nœud du problème ... d'où la volonté politique d'une gestion par bassin hydrographique à venir.

l'option proposée par le SP est une sectorisation selon l'espèce repaire et se déclinant en différentes gestions selon que la masse d'eau soit;

- conforme ( entendez "de bonne qualité" )
- perturbée ( entendez " problème pouvant être résolu" )
- dégradée ( entendez " problème(s) récurant et irrésolvable")

je crois intimement que l'AEC ne pourrait trouver sa place que dans ce dernier cas de figure

ce qui ce traduit actuellement par les seuls cours d'eau situés au nord du sillon Sambre & Meuse, où il est ( faussement selon moi ) estimé que la fario ne peut plus se reproduire

en gros et brute de décoffrage, si cette option aboutissait, l'on pourrait obtenir quelque chose du genre;

- conforme>>> pas de déversements
- perturbée>>> déversement exclusif de farios
- dégradée>>> déversement possible d'AEC

mais ça ne reste qu'une option et rien ne dit qu'elle sera considérée


Dernière édition par yemasda le 05 Oct 2011, 20:16, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 20:14 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1134
Localisation: Flémalle
Citation:
On voit beaucoup trop de photo d'AEC en comparaison au photo de Fario sur la vesdre, il y a déjà des signes d'alarme de dominance de AEC sur la Fario. (vu qu'il n'y a pas de bassinage )

A l'instar de la régulation de proie/prédateur, ne plus déverser de poisson permetterai de faire une auto-régulation de pêcheur
et les pleurnichards pensant la rivière vide n'auraient que les juperons de leurs mère pour les consoler.
Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu du déversement autre que de l'ingène, par le service de la pêche.


Pour ma part et celle de nombreux pêcheurs aux leurres, un "carnage" à chaque sortie dans les 25-35cm n'est plaisant qu'un temps.
Il y a 15 jours j'ai testé des MEGABASS x30 - x55 et des cultiva, résultat sur 2h de pêche +/- une vingtaine de fario avec 45cm pour la plus grosse.
Le reste du temps je laisse en paix les "petits" fario et je recherche (aux leurres souples, gros poissons nageurs sans billes, voir même parfois aux vairons) les truites de belles tailles.
Je ne sais pas si c'est le choix du leurre, ultra souple recouvert d'attractant pour AEC ou, la méfiance accrue des grosses fario due à la pression de pêche mais, 2011 m'a apporté plus de grosse AEC que de fario.
Pourtant j'ai repéré beaucoup de grosses fario mais, même au vairon, elles le prennent par la moitié du corps, font quelques mètres puis les relâchent.
La seule grosse que j'ai touchée, malheureusement sur un Storm vairon avec "petit" triple, c'est décroché après 5 min de combat.
Un peu plus tard sur le même poste Philippe sortait à la nymphe cette magnifique fario de 80cm.

Il ne faut pas parlé de AEC de VPN mais de la Vesdre, tous les secteurs sont touchés.
D'ou viennent ces truites :?: :
- de pêcheur VPN qui estiment que, comme cette zone est NoKill, déverser en plus des AEC apporte de magnifique poissons records; :?
- des très nombreux propriétaires riverains qui relâchent sur "leurs propriétés" tout ce qu'ils veulent. :?

A+

Thierry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 20:45 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Tout à fait d'accord avec CantillonC,

Il manque un minimum d'ouverture d'esprit dans une certaine partie du monde de la pêche en RW.
Ils restent ancrés dans leurs idées et ne veulent pas tenir compte de choses pourtant évidentes.
D'autres pays européens ont démontré qu'on pouvait très bien maintenir une souche indigène tout en procédant à des rempoissonnements d'AEC.
Certains disent que rempoissonner en AEC ne devrait jamais se faire dans une rivière où la fario se reproduit naturellement. Pourquoi???
Il suffit de voir certaines rivières du Tyrol ou de certains lands allemands. Ces rivière jouissent d'une productivité en truites naturelles beaucoup plus élevée qu'aucune rivière wallonne ne pourra jamais espérer avoir. Pourtant, ils rempoissonnent régulièrement en AEC. Dans ces rivières, ils travaillent généralement avec des licences journalières autorisant le prélèvement de X truites (généralement 5). Quand on compare le prélèvement total annuel permis sur ces rivières, on se rend compte qu'il est nettement plus élevé que sur un parcours similaire sur des rivières wallonnes gérées de manière "patrimoniale". Et cela dure depuis des dizaines d'années sans que cela nuise à la qualité de la rivière.
C'est donc une expérience qu'on peut qualifier de réussie et je trouve qu'il est idiot de ne pas s'en inspirer.

Il faut bien garder à l'esprit que le but de la majorité des pêcheur est avant tout de prendre du poisson en nombre suffisant pour que ce loisir garde son intérêt. Or, la productivité annuelle de l'ensemble des cours d'eau salmonicoles wallons permettrait un prélèvement d'à peine 3 truites par pêcheurs (en comptant sur 20 ou 25.000 pêcheurs de truites).

Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 05 Oct 2011, 21:51 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
Vellereille a écrit:

Il faut bien garder à l'esprit que le but de la majorité des pêcheur est avant tout de prendre du poisson en nombre suffisant pour que ce loisir garde son intérêt. Or, la productivité annuelle de l'ensemble des cours d'eau salmonicoles wallons permettrait un prélèvement d'à peine 3 truites par pêcheurs (en comptant sur 20 ou 25.000 pêcheurs de truites).

Claude.


tout est là ... prendre du poisson ou prélever du poisson

nous ( je parle au nom du comité que je vice-préside ) on a misé principalement sur la première option, et malgré un budget location de 10.000€ par an, on clôture nos comptes avec un bilan comptable que beaucoup nous envierait et des rivières encore poissonneuses en fin de saison

nos membres ont même fait une fiesta au bords de l'eau le 30 septembre

et chez vous, à 5 farios et 7 AEC prélevables par jour, il y avait du monde au bords de l'eau à la fermeture ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 09:02 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Cela me fait toujours sourire lorsque quelqu'un dit :
"D'accord pour le déversement de truites adultes, mais exclusivement des farios".
Sur quels critères objectifs se base-t-il???

Qualité du poisson?
Une fario adulte de pisciculture a été élevée de la même façon qu'une AEC, avec la même nourriture. La seule différence, c'est qu'elle y est restée plus longtemps pour atteindre la même taille.

Etat sanitaire?
Les contrôles sont les mêmes, qu'il s'agisse de fario ou d'AEC. Le fait de remettre des farios plutôt que des AEC n'est en aucun cas une garantie. L'exemple des problèmes survenus sur le Viroin après le déversement de farios adultes le démontre bien.

Concurrence alimentaire?
Outre le fait que les deux espèces occupent généralement des niches écologiques différentes elle ont également un régime alimentaire légèrement différent.

Prédation?
Une fario adulte fait autant de dégât, et souvent plus, qu'une AEC sur les juvéniles.

Qualité sportive?
L'AEC n'a rien à envier à une fario. Au contraire, une fario de 40 (qu'elle soit naturelle ou non) piquée sur une pointe de 12/100 viendra généralement au sec sans problème. Avec une AEC de même taille, ce n'est pas gagné d'avance.

Amoindrissement de la qualité de la souche naturelle?
Avec l'AEC, c'est le risque zéro, elle ne risque pas de polluer génétiquement la souche autochtone.

Beauté du poisson?
Il s'agit d'une notion subjective. Une AEC bien typée est, selon moi, un aussi beau poisson qu'une fario.

Finalement, c'est un peu comme le petit gosse qui veut absolument un objet plutôt qu'un autre. Quand on lui demande la raison qui motive son choix, il est souvent incapable de répondre autre chose que "Parce que, na..." :D .

Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 13:04 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1000
Ne vaudrait-il pas mieux militer pour la réhabilitation de l'habitat pour des espèces disparues ou menaçées
plutot que de militer pour des espèces étrangères avec tout les abus qui en découleront ?

N'oubliez pas de nous donner vos "sources" quand à l'éventuelle "réintroduction" de l'AEC. :lol:

quand bien même celà passerai, imaginons même qu'elle serait en No kill soyons fou, :lol:
il paraitrait qu'il existe des pratiques à la "Catch and release" sans pour autant etre de "nokill"
histoire que les concurents ne chopent pas les points à la manche suivante, "understand or not" :mrgreen:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 14:30 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonjour,

Pour Zery,

Il n'y a aucune incompatibilité entre le fait de réhabiliter le milieu piscicole et le rempoissonnement en AEC. Bien au contraire, si une société qui déverse 500 Kilos de farios adultes à 9 € qui déversait la même quantité en AEC à 5,10€ il lui resterait un boni de plus de 2000 € pouvant être consacré aux travaux d'amélioration du milieu. J'ose espérer que même toi tu es capable de comprendre cela.

Quant à :


il paraitrait qu'il existe des pratiques à la "Catch and release" sans pour autant etre de "nokill"
histoire que les concurents ne chopent pas les points à la manche suivante, "understand or not"


Effectivement, je n'ai pas bien compris. Faut dire qu'il vaut mieux pas chercher à comprendre tes raisonnements :D .

Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 17:03 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
@Claude;

contre l'AEC, d'abord pour une question de principe ... et aussi histoire de ne pas ouvrir la boite à Pandore, car si aujourd'hui de l'AEC, pourquoi pas demain du blackbass et après demain du maskinongé ?

ensuite parce qu'une société qui déverse de l'AEC et qui consacre un reliquat de 2000€ à des travaux de réhabilitation, ça n'existe pas !!!
l’intérêt pour ce genre de choses est apparut suite à l'interdiction de l'AEC

aussi parce que les sociétés qui déversent de l'AEC ont rarement la même clientèle que celles qui travaillent avec des alevins de printemps et que les chances de survie d'une truitelle ou d'un ombret ne sont pas les mêmes avec tout les pêcheurs (sans vouloir stigmatiser personne, mais lorsque l'on se mouille, au propre et au figuré, pour le recrutement en juvéniles, ça fait chi*r de les retrouver le ventre en l'air )

enfin et surtout, parce que dans ma FD, personne n'est demandeur


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 18:57 
Hors ligne

Inscription: 27 Juil 2011, 07:54
Messages: 639
Je parlais justement d ouverture d esprit et pas de "questions de principes" c est bien ca mon probleme avec cet etat d esprit....mais je respecte toujours les idees quand elles sont defendues et defendables....na ! :x

Ne pas imposer sa politique a tout prix a TOUT le monde, un cas n est pas l autre, sud du sillon sambre et meuse ca me fait presque penser a une frontiere linguistique ca !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 19:03 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
si demain on relâchait du cerf de Virginie ou du gnou pour contenter certains chasseurs ... parlerais tu encore d'ouverture d'esprit ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 20:17 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1000
"catch and release" de l'anglais "capturer et relacher"
maintenant, un pêcheur ayant une bonne poigne et ne sentant pas sa force, peut très bien respecter la loi tout en sachant très bien que le poisson ne survivera pas.
il paraitrait que c'est utiliser pour bien dégouter le concurent pecheur placé en aval. "Now you understand?"

Vellereille 3ème édition (si vous ne citez pas de nom ou de service, faut-il en conclure qu'il s'agit de fantaisies de votre part :roll: ),
qu'elles sont les sources parlant de la réintroduction de l'AEC au sud?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 21:43 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Pour Yemasda,

Je suis d'accord avec CantillonC, il n'y a rien de plus ridicule que de soutenir une idée "pour une question de principe". C'est la réponse type de quelqu'un qui n'a pas d'arguments valables pour soutenir une thèse.
Il n'est question ici que de l'AEC, pas du black bass ou d'autres espèces de poissons non indigènes.
Tu dis qu'une société qui économiserait 2000 € en deversant des AEC au lieu de farios n'utiliserait pas cet argent à la réhabilitation du milieu. C'est une affirmation tout à fait gratuite. Si cela n'est pas possible, actuellement, c'est parce qu'elle n'ont pas la possibilité de le faire (au sud du SSM).
Pour finir tu dis "enfin et surtout, parce que dans ma FD, personne n'est demandeur". Dans un précédent message n'est-ce pas toi qui disait que ta FD avait perdu 40% de ses membres :?: :D . Quand une FD perd 40% de ses membres en un an, le moins qu'on puisse dire c'est que ses idées ne font pas l'unanimité :D .

Pour Zery,

"catch and release" de l'anglais "capturer et relacher"
maintenant, un pêcheur ayant une bonne poigne et ne sentant pas sa force, peut très bien respecter la loi tout en sachant très bien que le poisson ne survivera pas.
il paraitrait que c'est utiliser pour bien dégouter le concurent pecheur placé en aval. "Now you understand?"


Il faut avoir l'esprit complètement tordu pour pondre de telles âneries.
Soit dit en passant, je constate que ta maîtrise de l'anglais n'est pas meilleure que ta connaissance du français.
Si tu veux écrire en anglais, essaie au moins de le faire correctement :D .

A propos de l'éventuelle suppression de l'interdiction de rempoissonner en AEC au sud du SSM, j'ai dit que certains ichtyologues ont revu leur position à ce sujet et qu'il n'était pas exclu que cette interdiction soit levée dans un avenir plus ou moins proche. Nos ichtyologues ne sont pas des imbéciles et comme ont dit que "seuls les imbéciles ne changent jamais d'avis...".
Je n'ai aucun compte à te rendre, tu devras t'en contenter :D .

Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 06 Oct 2011, 22:32 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
les membres de notre FD sont les membres adhérents des sociétés de pêche qui la composent ... la perte de 40% de l'effectif ( 500 membres ) est imputable à plusieurs paramètres, dont notamment;

-le prix des cartes, aux quelles est imputé les couts locatifs ( la location des droits de pêche en val de Lesse coute un pont )

-la perte de 5000 pêcheurs en RW en 2009 ( on passe de 60.000 à 55.000 cette année là )

-la politique de gestion de certaines des sociétés composantes et la dissolution d'une d'entre elle

au delà de cette précision, bien sur qu'il est question de l'introduction d'autres espèces que l'AEC ... notamment l'omble de fontaine

Vellereille a écrit:
Tu dis qu'une société qui économiserait 2000 € en deversant des AEC au lieu de farios n'utiliserait pas cet argent à la réhabilitation du milieu. C'est une affirmation tout à fait gratuite. Si cela n'est pas possible, actuellement, c'est parce qu'elle n'ont pas la possibilité de le faire (au sud du SSM).


dois je comprendre qu'il n'y a rien a réhabiliter au nord ?

ou formulé autrement; quelle est le budget annuel "travaux" d'une société comme à Ham sur Heure ?

si encore les déversements d'AEC y étaient mis à profit pour protéger les farios :roll:
mais à 12 truites ( 5 farios et 7 AEC ) viandables par jour, vous ne m'en voudrez pas de ne jamais adhérer à la promotion et à la translocation de telles projets


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 07 Oct 2011, 06:52 
Hors ligne

Inscription: 27 Juil 2011, 07:54
Messages: 639
caribou ..gnous ...ou carpes aussi..pourquoi pas, j'observe aussi que certains naturalistes se vantent de mettre dans certaines zones humides des buffles asiatiques pour maintenir la biodiversité ...comprenne qui pourra ...question de principes ?

Non revenons sur le sujet, l'AEC doit être incluse dans un principe de gestion halieutique ... gestion des pêcheurs et de la pêche. Je ne dis pas pêcherie non plus...pourquoi écarter systématiquement des possibilités d'amélioration pour des questions de principes ?

Ce que tu prônes , sur une bonne idée au départ, c'est aussi un élitisme de la pêche, écarter les "mauvais pêcheurs" et les rassembler au nord du sillon Sambre et Meuse ...moi non plus je ne peut pas adhérer à ce type de gestion.

Maintenant là où c'est possible, maintenir la Fario, evidemment c'est imporant, evidemment que ce doit être l'objectif, evidemment que l'aménagement de frayères doit être soutenu...et justement pour soutenir il faut du "peuple" pêcheur. Obliger les fédés d'allouer une partie de leur budget à des travaux structurels sur base de dossier solides, sans tabous, sans "questions de principes", ce serait une bonne évolution non ?

Personne ne viendra t'obliger à mettre de l'AEC dans ta société va...pas de panique.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 07 Oct 2011, 12:40 
Hors ligne

Inscription: 13 Fév 2008, 13:25
Messages: 1134
Localisation: Flémalle
Citation:
...Maintenant là où c'est possible, maintenir la Fario, evidemment c'est imporant, evidemment que ce doit être l'objectif, evidemment que l'aménagement de frayères doit être soutenu...et justement pour soutenir il faut du "peuple" pêcheur. Obliger les fédés d'allouer une partie de leur budget à des travaux structurels sur base de dossier solides, sans tabous, sans "questions de principes", ce serait une bonne évolution non ?

Personne ne viendra t'obliger à mettre de l'AEC dans ta société va...pas de panique.


+1 avec Cédric, le but avoué des pro-AEC n'est pas d'avoir des rivières transformées en pêcheries mais, de détourner la pression de pêche vers les AEC afin de mieux protéger les souches locales, d'un autre côté j'imagine très bien les dérives possibles :? .

Dans la même idée, la seule justification possible de la présence des sandres en Meuse est la préservation du brochet et le réaménagement de ces frayères. On pêche et garde les sandres, on remet à l'eau les brochets (comme en NL) :wink: .

A+

Thierry


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 07 Oct 2011, 16:36 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
Biologiste a écrit:
le but avoué des pro-AEC n'est pas d'avoir des rivières transformées en pêcheries mais, de détourner la pression de pêche vers les AEC afin de mieux protéger les souches locales


pouvez me citer un ou des exemples concrets de sociétés qui bassinent de l'AEC et qui protègent la fario du prélèvement :?:

c'est un beau concept, mais attendu que personne ne l’applique là où c'est permis, tout laisse à croire à un faux prétexte

et si concevoir la rivière uniquement au travers de ses espèces inféodées est de l'élitisme, et bien je suis content de l’être


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 07 Oct 2011, 21:26 
Hors ligne

Inscription: 22 Sep 2006, 19:07
Messages: 3229
Localisation: Vellereille
Bonsoir,

Cela fait plaisir de voir des gens comme Biologiste ou CantillonC. Au moins eux ont une notion réaliste de la gestion piscicole telle qu'elle devrait (et sera certainement à plus ou moins long terme) être.

Je crois sincèrement que certains gestionnaires de parcours situés au sud du SSM pensaient être dans le vrai en considérant l'AEC comme un truc à éviter comme la peste. C'est vraiment dommage, maintenant qu'il est prouvé que leurs craintes n'étaient pas justifiées, qu'ils restent ancrés dans leur erreur (par principe??? par peur de reconnaître qu'ils avaient tort???). Tout le monde peut se tromper, ce n'est pas grave à partir du moment où on l'admet et qu'on essaie de se corriger.
Je ne comprends pas (ou, plutôt, le comprends trop bien :D ) le leitmotiv de Yemasda. "Si on permet X, cela engendrera Y". Faire des extrapolations sur les conséquences possibles qu'une action pourrait engendrer... dans le genre, si on remet des AEC, demain on remet du BB. Ou si .... demain on fera...

Finalement, je crois plutôt que certains ont peur de laisser la possibilité (en autorisant les rempoissonnements en AEC au sud du SSM) à d'autres de prouver qu'ils avaient tort,
Parce que, et c'est le noeud du problème, une autorisation de déverser des AEC ne serait pas une obligation. Une société qui n'aurait pas envie d'en remettre serait libre de rester dans sa vision des choses. Le hic, c'est qu'une société permettant un prélèvement de 20 ou 25 truites pêcheur/an se sentira ridicule à côté d'une société voisine permettant un prélèvement de 100 truites pêcheur/an tout en gardant la même densité de géniteurs potentiels en fin de saison.

J'aime les posts de Biologiste et ses photos (même si parfois elles causent un temps de chargement.. mais enfin on est pas à trente secondes près).
J'aimerais qu'il me réponde franchement si oui ou non il estime que les AEC de la Vesdre n'ont rien à y faire. Si il éprouve du plaisir à prendre une belle arc de 40/50+ (tout en sachant que, d'après ce qu'il dit, et je le crois, il peut toucher une vingtaine de farios "portion" en deux heures).

Je ne pêche pas dans la LL ou le VPN, mais si je devais choisir j'irais directement vers VPN (et ce serait certainement en no-kill, pas par PRINCIPE, simplement parce que je n'aurais rien à f... du poisson).
Claude.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 07 Oct 2011, 23:01 
Hors ligne

Inscription: 02 Fév 2008, 17:04
Messages: 1664
Localisation: Marche-en-Famenne
paraitrait que gouverner, c'est prévoir ...
paraitrait également que l'histoire est un éternel recommencement

de là à s’opposer à ce que les mêmes causes aillent les mêmes effets :roll:

j'ai la conviction de mes idées et quoi que vous en pensiez, je n'ai aucun problème à admettre mes erreurs, c'est d'ailleurs de ces dernières que j'ai appris le plus

mais aux vues de ce que l'on obtient par le biais de la gestion "patrimonial", je ne suis pas près à le sacrifier pour du folklore ( chez nous aussi prendre 20 ou 30 truites sur un apm n'a rien exceptionnel, à ceci près que ce sont de vraie truites )

quand à la compatibilité des deux, j'attends d'en voire la démonstration
( pas le fait que ce soit réalisable, mais le fait que ce soit mis en pratique là où c'est actuellement permis )

l'exemple de VPN étant un cas d'espèce, puisque l'équipe de Philippe a put y imposer une certaine étique quand aux techniques de pêche et que pour votre information mon cher Claude, le no-kill y est imposé d'office pour raison sanitaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 08 Oct 2011, 23:45 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1503
Bonjour,

Vous connaissez mon point de vue concernant les arcs, ... nous en avons déversé durant près de 30 années sur notre parcours, ... avec diverses conséquences néfastes nous ayant contraint de nous tourner vers les farios, ... je ne vais donc plus m'étendre davantage sur le sujet, ...

Faisons donc abstraction, si vous me le permettez, de toutes les considérations halieutiques etc ... mais envisageons le problème sur un plan purement économique, car si j'ai bien compris, un des éléments positifs des arcs en est le prix inférieur, ...
Vous n'êtes pas sans savoir qu'en économie et fixation du prix d'un produit, quel qu'il soit, il existe une règle d'or : " l'offre et la demande " , ...
alors je voudrais vous poser une seule question :
" Si demain, la majorité des sociétés devaient se tourner vers les arcs, ... ce, faisant donc augmenter considérablement la demande, ... qu'en adviendrait-il de leur prix à moyen terme ? ... "
Bien à vous
Michel


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 09 Oct 2011, 01:24 
Hors ligne

Inscription: 15 Juin 2007, 17:10
Messages: 1000
vellereille n'ayant pas donner plus d'information au sujet de "vos sources" quand à une éventuelle autorisation de déversement d' AEC. Vous vous doutez de ce que j'en pense :wink:
voilà encore une photo sur cours d'eau en milieu ouvert comme quoi l'AEC n'a pas sa place au sud (ni même au nord à mes yeux mais bon :wink: )
c'est sur le bassin de l'ourthe, à l'échelle de la wallonie çà n'est pas bien loin de la vesdre en plus.
que ce passerai t'il si ces truitelles venaient à se faire mangé par des poissons de 70cm voir +
la fario est déjà cannibale, ne serait'on pas dans l'asburdité la plus complète si elle se ferait mangé par de l'AEC?

12 truitelles en 2 clichés c'est moi qui est le record nahhh :lol: :lol: :lol:

[ img ]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Pour (re)parler de l'AEC
MessagePosté: 09 Oct 2011, 07:32 
Hors ligne

Inscription: 27 Juil 2011, 07:54
Messages: 639
Superbe cliche ! Mais vu la qualite du substrat et le comportement de ces jolis petits poissons, j ai un doute quant a leur origine...de souche ?

Mais c est vrai chouette photo...

Encore une fois, ne pas obliger, ne pas interdire, gerer pourquoi ca marche sur la vesdre "illegalement" et ce doit etre aussi illegal partout ailleur...un simple constat...pas de pecheurs, pas de poissons...pas de surveillance.

Je connais un petit ruisseau " pecherie " ca me fait pitie de voir quelques petites farios " naturelles " nager et parfois se faire piquer a cote de memeres de deversement legales... L aec serait une transition plus ou moins longue vers un equilibre et une gestion patrimoniale qui aurait fait ses preuves ailleur. Avec ce dogme pas d aec partout vous aneantissez tout espoir d evolution vers nos objectifs...du poisson et des pecheurs.

La chute des permis global. C est aussi un prix que tous devront payer....s il en reste


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 105 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php