FORUMS FSPFB - PÊCHEUR BELGE

Bienvenue dans les forums FSPFB - Pêcheur Belge ...
Nous sommes le 26 Sep 2018, 00:45

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Permis et port de cuissardes
MessagePosté: 20 Mar 2018, 15:43 
Hors ligne

Inscription: 17 Jan 2018, 00:42
Messages: 19
Question qui m'est passée par la tête, j'ai des cuissardes mais pas le grand permis ,
qu'est ce que je risque ? Je ne vais dans l'eau que pour décrocher une ligne, ou dans 10cm
au bord pour mieux lancer par ex. ce que je ferais aussi avec de simples bottes. Les cuissardes
m'évitent de me mouiller si nécessaire, et permettent (éventuellement) de passer un gué .

Mais en cas de contrôle et que je suis vu sur la berge?
Et je pourrais éventuellement pêcher à la mouche aussi toujours du bord, ce qui serait plus suspect.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 21 Mar 2018, 09:04 
Hors ligne

Inscription: 18 Nov 2015, 23:38
Messages: 290
Cuissardes ou Pas, tu ne peux pas pêcher dans l eau, c est simple. Maintenant, traverser un gué ou décrocher une ligne, ce n est pas pêcher!


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 22 Mar 2018, 11:52 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
C'est l'histoire d'un mec qui aide sa voisine au jardin : il arrache les patates et elle, à genou, les ramasse. Au bout de la ligne, il veut l'aider à se relever, mais pile à ce moment là, le bouton de son froc se fait la malle et il se retourve avec son fute sur les chevilles. C'est là que sa femme sort au jardin.

Techniquement, c'est la faute de sa femme qu'est pas foutue de coudre un bouton correctement, mais bon ...

Techniquement le garde n'a pas droit de regard sur ta garde-robe, mais bon, si t'es en cuissardes, dans l'eau, la canne à la main, l'entrevue avec le garde risque de débuter sous de mauvais auspices quand même.


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 26 Mar 2018, 09:47 
Hors ligne

Inscription: 06 Sep 2011, 19:34
Messages: 68
j'ai une connaissance qui avait la pointe du pied dans l'eau il a eu une amande de 150 euro et si il ne payais pas tout de suite il confisquait tout sont materiel donc si tu veut pecher dans l'eau c'est peu etres mieux de prendre le permis b a 40 euro


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 28 Mar 2018, 10:41 
Hors ligne

Inscription: 09 Jan 2008, 21:03
Messages: 114
Localisation: (Liège)
Cela sert à quoi de mettre des cuissardes et d'avoir le 'petit' permis... :roll:
Sinon come dit par d'autres, aller dans 10cm d'eau (ou moins même) c'est pêcher dans l'eau :!:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mar 2018, 16:38 
Hors ligne

Inscription: 26 Mar 2018, 14:10
Messages: 3
C'est vrai que 10 cm dans l'eau, c'est dans l'eau. Alors pourquoi pas 15, puis 20, ... ?

En ce qui me concerne, j'ai toujours trouvé que le prix du permis A était ridicule.

Alors pour couper court à ce genre de questionnements, une idée serait peut-être de commencer par imposer le permis B à 37€, ce qui n'est encore pas grand chose, partout où il est possible de pêcher pieds dans l'eau.

Du coup, plus de discussions et/ou interprétations de la part des gardes ou... des pêcheurs. :wink:
Et comme forcément, ce serait essentiellement les rivières qui seraient visées par une telle mesure, cela permettrait peut-être aussi de mieux les valoriser.

Financièrement, mais aussi "psychologiquement" si je puis dire.
Car quand on dit à quelqu'un qu'il peut pêcher dans toute la Région Wallonne, sur des centaines de km de rivières, fleuves, canaux et autres plans d'eau, en emportant X poissons par jour, pour seulement 12,39€/an ; il est assez difficile de le conscientiser à la valeur patrimoniale de ces cours d'eau, de leurs populations piscicoles, et de tout ce qui doit être fait derrière pour les entretenir.

Qu'en pensez-vous ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 30 Mar 2018, 20:49 
Hors ligne

Inscription: 25 Déc 2005, 11:00
Messages: 1510
Ce que j'en pense , ...
c'est que vu de l'extérieur , un " coût " aussi ridicule pourrait signifier que ça ne vaut pas le " coup " !

:|


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Mar 2018, 17:24 
Hors ligne

Inscription: 31 Mar 2018, 16:52
Messages: 4
Localisation: Brabant Wallon
Hello,
Philippe L a écrit:
C'est vrai que 10 cm dans l'eau, c'est dans l'eau. Alors pourquoi pas 15, puis 20, ... ?.../...
Alors pour couper court à ce genre de questionnements, une idée serait peut-être de commencer par imposer le permis B à 37€, ce qui n'est encore pas grand chose, partout où il est possible de pêcher pieds dans l'eau..../...
Et comme forcément, ce serait essentiellement les rivières qui seraient visées par une telle mesure, cela permettrait peut-être aussi de mieux les valoriser.../...

+ 1
Bien d'accord avec ça !

amitiés,
Luc


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 31 Mar 2018, 17:32 
Hors ligne

Inscription: 26 Mar 2018, 14:10
Messages: 3
MICH DAS a écrit:
Ce que j'en pense , ...
c'est que vu de l'extérieur , un " coût " aussi ridicule pourrait signifier que ça ne vaut pas le " coup " !

:|


On peut le voir comme ça aussi.
Il semble pourtant que de nombreux pêcheurs considèrent que ça vaut... le coût justement.
Surtout dans les eaux mixtes et vives où on peut pêcher la truite avec un quota de 5 prélèvements par jour.

Prix du permis A, frais compris : moins de 15€.
Prix de la truite en grande surface : +- 13€ le kilo.
5 petites truites (25cm) de 250g = 1,25kg. Soit 16,25€.

Avec un peu de chance, et/ou d'adresse, le prix du permis A peut donc être amorti en une seule sortie.
Alors sur une saison... :roll:

Ok, on me dira peut-être qu'il faut aussi compter le coût du matériel, des déplacements et éventuellement des esches pour ceux qui pêchent "au naturel".

Mais au bout du... compte, je ne crois pas que ce soit l'idée.
Sinon, j'aurais mis aussi la consommation électrique du congélateur dans le calcul. :lol:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 01 Avr 2018, 11:39 
Hors ligne

Inscription: 09 Jan 2008, 21:03
Messages: 114
Localisation: (Liège)
Philippe L

Oui c'est sûr ce n'est pas l'idée !
Bien qu'on voit encore dans certaines régions des viandards encore même emporter des brèmes, autre part on révèle des trafics de carpes vivantes capturées dans les eaux publiques...


Sinon au niveau des permis, organisations et autres tout semble si rétrograde au niveau de la pêche à tel point qu'elle ne cesse de perdre des plumes


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2018, 20:54 
Hors ligne

Inscription: 26 Mar 2018, 14:10
Messages: 3
Hooker a écrit:
Bien qu'on voit encore dans certaines régions des viandards encore même emporter des brèmes, autre part on révèle des trafics de carpes vivantes capturées dans les eaux publiques...


C'est vrai. Et c'est tout aussi préoccupant.
Voire plus encore. Car "ceux-là", je ne pense pas qu'ils se soucient plus que ça d'avoir un permis ou pas.
Et encore moins de savoir quand, où et comment on peut pêcher telle ou telle espèce.

On aura compris que je parle ici des "pêcheurs venus de l'est". Pour faire court et avec tous les risques d'amalgames que cela comporte et dont je me méfie comme de la peste. Des amalgames, s'entend !

En attendant, et si tous ne sont pas à mettre dans le même panier (certains "belges de souche" y trouvant aussi leur place :wink: ),
il faut reconnaître que c'est un vrai problème.

Quelle solution y apporter ? J'avoue que je n'en ai pas de toute faite.
Et sûrement pas avec les budgets qui sont alloués en Belgique à la gestion (et donc au gardiennage) de notre patrimoine halieutique.

Par contre, et ça me questionne aussi, quand il s'agit de réintroduire le saumon, l'argent ne semble pas être un frein.
Ok, je n'ai rien contre et j'applaudis même des deux mains !

Mais quand les saumons seront de retour (je ne demande qu'à y croire aussi) on fera comment ?

On n'est même pas foutu d'assurer un gardiennage efficace pour des truites, des carpes ou même des brêmes.

Je ne sais pas. Mais à 15 balles le permis à l'année, ou même à 40, ça risque de faire pas mal de monde au bord de l'eau.
Et pas forcément plus de gardes...

:?:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 02 Avr 2018, 21:47 
Hors ligne

Inscription: 09 Jan 2008, 21:03
Messages: 114
Localisation: (Liège)
Concernant le saumon, et sans intention de vous enlever tout espoir, on en parlait et on travaillait déjà à sa réintroduction quand j'étais gamin (*)...
Attention je dis pas qu'on n'a rien fait mais, mais.... 'il y a encore de la route' comme on dit avant qu'on se soucie de tout prélèvement excessif.





(*) Je vais pas dire mon âge, histoire de ne décourager personne :wink:


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 27 Avr 2018, 17:41 
Hors ligne

Inscription: 17 Jan 2018, 00:42
Messages: 19
J'ai posé la question à ceux qui ont plus d'expérience de contrôles car je me demandais le point de vue des gardes quand ils voient quelqu'un avec des cuissardes , si automatiquement ils considèrent que le pêcheur entre dans l'eau. Avec des waders, moi j'aurais ce point de vue, quelqu'un avec des waders aura du mal à me faire croire qu'il s'encombre comme ça pour ne pas entrer dans l'eau.

S'agissant du prix du permis, vous savez bien qu'on ne peut pêcher à peu près nulle part en "rivière" avec ce seul permis de la région, il faut encore s'acquitter du permis des sociétés, entre 80 et 100 euros en général. Si on veut pêcher sur différentes rivières ou différentes portions, il faut être sociétaires à différents endroits, ça commence à faire très cher pour quelqu'un qui aime pêcher sans être un accro au bord de l'eau tous les we ou presque.

Ca ne me dérangerait pas de payer plus cher si les rivières étaient plus propres et si je voyais du poisson, enfin de la truite. De la truite, je n'en vois jamais, et quand j'en prends une c'est tout petit.
Je ne pense pas que des viandards et certains pêcheurs soient une cause principale de la situation.
C'est certainement la pollution, notamment par les produits phytosanitaires, j'ai l'impression que la qualité des écosystèmes ne fait que se dégrader malgré tout ce qu'on prétend faire pour l'écologie.
Faire payer un peu plus les pêcheurs ce sera d'abord mettre de l'argent dans les caisses de l'Etat et puis peut-être avoir plus de fonds pour réempoissonner en truites portions, et après on sera mieux ? Il faudrait aussi faire payer les pollueurs, y compris membres du public, avec des amendes massives, et bien plus dissuasives. Les sacs de poubelles que j'ai une fois récupérés, pour moi ça vaut 10 000 euros d'amende au moins - avec un pourcentage éventuel pour celui qui dénonce les coupables- et c'est quoi le tarif aujourd'hui ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mai 2018, 01:13 
Hors ligne

Inscription: 30 Avr 2017, 01:58
Messages: 66
Bonjour Monsieur,
J'entends vos interrogations et j'en partage certaines.

J'aime personnellement le principe des sociétés françaises où il nous est loisible d'acheter un permis à la journée, la semaine,... Permis étant généralement réciprocitaire, c'est-à-dire permettant de pêcher dans des endroits différents sans pour autant s'affilier à autant de sociétés de pêche. Ainsi, j'ai eu l'occasion de pêcher deux journées différentes dans une fort jolie rivière du massif central, rivière où les crasses et autres détritus sont pour ainsi dire inexistants, ce qui m'amène à développer un autre point que vous abordez à savoir la propreté des rivières...

En effet, affilié cette année auprès d'une société de pêche se situant dans les Ardennes, j'ai trouvé quelques coins comme je les aime, à savoir peu exposés et relativement calmes de promeneurs et pêcheurs. Malgré tout, je constate que certains de nos concitoyens ont des difficultés à reprendre les détritus et même si, toutes proportions gardées, les endroits sont propres, ils manquent à certains une dose de civisme. J'engage ainsi tout un chacun à ramasser les détritus d'autrui (bien sûr dans la mesure où nous ne sommes pas des éboueurs) car reprendre ici et là une canette, un bout de plastique ou un fil de pêche, c'est aussi penser aux autres qui passeront par là et qui profiteront d'autant mieux de l'endroit sans voir madame Jupiler abandonnée au pied d'un arbre.

Je ne suis pas suffisamment informé de la pollution de nos cours d'eau mais des quelques échos que j'ai pu avoir, quand pollution il y a, quel désastre pour la faune et la flore aquatique et je trouve particulièrement injuste le procès qu'il peut être fait à nous, fiers pêcheurs, de "vider" nos rivières et ruisseaux. Je ne suis pas un farouche adepte du No-Kill, me considérant comme un épicurien mais maintenant, je suis pour un prélèvement raisonnée et bien que je me rend compte que mon action sur notre faune aquatique ne soit pas nulle, les quelques truites que je prélève ne sont en rien comparable aux industriels qui balancent leur merde dans la flotte! Donc, stop la culpabilisation. C'est une détente particulière et tellement agréable que de prendre une truite, de la relâcher et voir de temps à autre en garder une. J'ai également conscience que cette passion puisse blesser nos amies les truites. Il y a peu encore, j'ai eu une truite au coin de l'oeil et j'ai vraiment galéré pour lui enlever l'hameçon, pauvre d'elle. Deux semaines après, j'y suis retourné et il me semble l'avoir repêcher bien plus proprement cette fois-ci mais son oeil était injecté de sang... Bref, on induit une souffrance animale et rien que pour cela, je pense amplement justifié de payer des associations qui veillent au bon maintient des rivières et aux rempoissonnements. Payer 50 à 60€ rien que pour cela n'est pas cher payé à mon avis...

On se situe dans l'ordre de la passion et il est vrai que celle-ci n'est pas gratuite mais partons du principe que le grand permis plus l'affiliation à une société s'élève à une centaine d'euros. En allant pêcher dix fois l'année, cela revient à un petit dix euros. Cela est-il si expansif? Je ne pense pas, surtout si vous remplissez bien vous journées de pêche, ce que je fais pour ma part.

Maintenant, concernant le port des cuissardes et ne voulant pas vous prêter de faux propos, les règlements sont ce qu'ils sont car ils ont pour fonction de participer à une équité envers ceux qui s'y acquittent. Ainsi, si votre choix se porte à avoir des cuissardes et le petit permis, comment le justifier auprès d'une personne qui elle a décidé de mettre 20€ en plus pour le grand permis? Sur ce point, désolé Mr mais je ne vous suit pas. Je ne dis pas que si j'étais agent DNF que je vous condamnerais lourdement mais comme le dit le proverbe: "Dura lex, sed lex" La loi est dure mais c'est la loi. Il faut alors en avoir conscience et en assumer les éventuelles conséquences.

Cordialement, Maurice


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mai 2018, 09:07 
Hors ligne

Inscription: 18 Fév 2007, 10:27
Messages: 221
NO KILL partout et permis à 100€, contrôle à fond et amendes sévères à celui qui enfreint le règlement, on va à la pêche pour le plaisir, plus pour se nourrir, plus de parcours privés, et 1.5m de franc bord sur toutes les rivières, clôtures si bétail je croit que c'est la meilleure chose, et encore mieux, laisser 50m de part et d'autres des rives qd celà est possible afin de laisser la nature s'y réinstaller

voila c'est mon pti coup de gueule, mais je rêve ;=)


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Mai 2018, 14:45 
Hors ligne

Inscription: 30 Avr 2017, 01:58
Messages: 66
Bonjour Jagi,
Comment conjuguer l'art et la mesure?

Je suis attentif à vos aspirations et je pense également que nos rivières pourraient être encore plus jolies et poissonneuses mais je pense que cela passe avant tout par une éducation de tout un chacun.

Je ne suis pas insensible au No Kill et je trouve la démarche honorable mais ne devant pas être obligatoire car il tient lieu de l'action que l'humain a sur la nature et je crains les extrêmes. Depuis que j'ai commencé la pêche, je jeûne 36h toutes les deux semaines car je suis attentif à la souffrance animale et sachant que je blesse des poissons, je fais d'une certaine façon acte de repentance. Même quand on pratique le "prendre et relâcher", ayons la lucidité de reconnaître que notre loisir est cruel. Dans cette optique, si je gagnais au Lotto, j'aurais des moutons, porcs, poulets ainsi qu'un grand potager. À défaut, aujourd'hui je mange bio à 90% mais je n'aime pas mais alors pas du tout le sort réservé aux bêtes amenés à l'abattoir. Dans cette démarche de respect du règne animal, je me pose des questions sur la chasse car c'est moi qui mangerai ce que je tuerai et ce en voulant cela bien plus propre et respectueux que les animaux voués à l'abattage...

Sachant tout cela et ramenant une fois ou l'autre une truite et en blessant combien d'autres, la truite que je vais prélever doit-elle d'avantage vivre qu'une poule ou un veau? Bien sûr, je suis opposé aux viandards mais je le suis tout autant de la mode Vegan car je considère qu'il nous faut un minimum de protéine animale. Je suis plutôt pour un retour à la terre en ce compris la pêche et voir peut-être bientôt la chasse. Maintenant, je trouve que prendre 5 truites à chaque partie de pêche est déraisonnable. Là où je pêche, on peut prendre jusqu'à 75 truites puis renouveler son abonnement une fois le cota dépassé. Bien entendu, c'est beaucoup trop, c'est insensé! Non, quand je pêche, c'est pour moi et pour ma femme et c'est tout et voir parfois rien du tout!

Faisons attention messieurs car le tout No-Kill risquerait de se retourner contre nous. Agissons comme de bons "parents" envers dame-nature...

Cordialement


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2018, 09:23 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
Tout à fait, Maurice : le prélèvement raisonné est la seule raison acceptable à la survie de la pêche en rivière. Le No-Kill poussé à son cheminement logique ultime conduit à l'interdiction de pêche (Gaya et autres défenseurs de la cause animale ne s'en priveront pas).


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2018, 12:15 
Hors ligne

Inscription: 16 Juin 2013, 10:24
Messages: 236
Tout à fait d'accord avec l'argumentation de mauricegarroy et avec celle de Monblec


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2018, 16:19 
Hors ligne

Inscription: 18 Fév 2007, 10:27
Messages: 221
je ne suis ni contre la pêche ni contre la chasse, mais avouez qd même, qu'l serait temps de réglementer plus sévèrement la pêche afin que la population piscicole soit en nombre suffisant, la pêche est un plaisir, et pur qu'il y ai du plaisir il faut du poisson, et si on vide tout et que l'on ne se laisse pas refaire la population de temps en temps, il n'y aura plus rien donc pour je reste sur ma position j'ai beaucoup plus de plaisir à voir repartir ma prise que de la manger, si c'est pour en manger il y en a chez le poissonnier :D


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2018, 19:22 
Hors ligne

Inscription: 30 Avr 2017, 01:58
Messages: 66
Bonjour Monlblec et Gigiboon, merci pour votre message. Je suis content que vous partagiez mon opinion. Passez un bon week-end.

Bonsoir Jagi,
L'année prochaine, il se peut que je prenne le permis de la société "l'Homme-Lesse". Ils ont une gestion halieutique à mon sens intéressante avec si mes souvenirs sont bons un quotas de 3 truites/jours et un max de 20 truites l'année (n'hésitez pas à me corriger si je fais erreur).

Je ne suis pas opposé à de mesures plus restrictives, loin de là. On pourrait imaginer que les jours impairs soient exclusivement en No-Kill et inversement les jours pairs. Des endroits mis en No-Kill un certains temps, d'autres non et comme pour l'agriculture, qu'il y aie des temps de "jachères" qui privilégieraient les populations piscicoles et leur reproduction, etc.

Maintenant, je vous invite malgré tout à prendre l'une ou l'autre fois une truite ne serait-ce que dans une optique dirons-nous philosophique; à savoir manger un animal auquel on a ôté la vie. Cela aide à se repositionner face à notre condition d'animal intelligent coupé d'une réalité essentielle qui est que l'on est ignorant de la nourriture que l'on mange. On ne l'a voit que dans des barquettes et sous forme de conditionnement. Prenons dans votre cas l'exemple d'un poisson acheté chez le poissonnier (ce que je fais également), une personne l'a tué à votre place dans des conditions qui nous sont inconnues (peut-être est-il mort au soleil, agonisant longuement. Peut-être a-t'il été éviscéré alors qu'il était encore à moitié vivant, etc). Surtout que l'on touche là à l'agroalimentaire de masse, à Tricatel, sa malbouffe là où les êtres vivants sont entièrement déshumanisés et où leur mort est purement industrielle.

Personnellement, quand je tue une truite, je sais l'acte que je pose et ça me fait réfléchir (même si je fais cela le plus vite possible) et quand je la mange, j'ai de la reconnaissance et je n'oublie pas que je l'ai enlevé à son milieu naturel.

Cordialement


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 04 Mai 2018, 21:33 
Hors ligne

Inscription: 23 Oct 2007, 09:54
Messages: 153
Localisation: obaix
Je partage pleinement ta vision des choses, Maurice, excepté la rédemption: jeuner 36 heures pour avoir mangé un poisson , le fais tu aussi pour une tranche de salami?
Merci pour messages si bien argumentés et empreints de respect.

Claude


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 05 Mai 2018, 09:23 
Hors ligne

Inscription: 18 Fév 2007, 10:27
Messages: 221
Bjr maurice

et bien je peux vous dire que lomme et lesse, malgré une restriction, sont vidée aussi par les viandards j'y ai pêché deux années sur les parcours centraux, en effet du beaux poissons, mais il est viandé!!! , la preuve j'ai parlé avec un halieutiste qui vend les cartes, il y en a qui reprenne 1 ou voir 2 permis après avoir atteint leur quota !!!!, donc sur le parcours banal il y a du prélèvement officiel et du braco, donc pour en revenir au permis minimum 100€ plus restriction ou nokill quelques années et peut être que les rivières retrouveront leur population initiale ;=) sur ce bon we et bonne pêche

jacques


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 08 Mai 2018, 09:24 
Hors ligne

Inscription: 24 Mai 2013, 12:40
Messages: 885
Localisation: Hélécine (OPH)
La ploutocratie en somme : seuls les plus riches sont assez responsables et intelligents pour pouvoir appliquer une pêche raisonnée.

Le viandard serait par essence pauvre ... mais vénal. Si d'aventure ce n'était pas contradictoire, ne serait-ce pas un peu caricatural ?


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 09 Mai 2018, 07:47 
Hors ligne

Inscription: 18 Fév 2007, 10:27
Messages: 221
monlblec a écrit:
La ploutocratie en somme : seuls les plus riches sont assez responsables et intelligents pour pouvoir appliquer une pêche raisonnée.

Le viandard serait par essence pauvre ... mais vénal. Si d'aventure ce n'était pas contradictoire, ne serait-ce pas un peu caricatural ?



je croit que vous vous plantez, un peu de bon sens et de respect pour la rivière et notre plaisir n'en sera que plus grand et plaisant ;=) bonne pêche sans trop se prendre la tête et nokill 2 à 3 ans et mesure plus strictes


Haut
 Profil  
 
MessagePosté: 03 Juin 2018, 00:27 
Hors ligne

Inscription: 17 Jan 2018, 00:42
Messages: 19
J'espère bien comme beaucoup de gens que le permis de base reste très bon marché.
D'abord je doute très fort que plus de fonds fasse une énorme différence en terme de qualité
de pêche (les sociétés peuvent essayer , à elles de relever leur ticket d'entrée); mais la pêche
est un passe temps populaire, aussi pour les jeunes et le coût du simple permis doit rester
très modique. Pensons aussi que la pêche fait vivre toute une petite économie, nous avons un fabricant belge
de matériel, des magasins de pêche, et surtout le secteur touristique. Le no kill partout cela démotiverait
beaucoup de gens. Les partisans du no kill absolu voudraient surtout prendre plus de poissons, une vision sportive,
compétitive de la pêche qui est clairement celle d'aujourd'hui en général. Perso, pour moi no kill ou pas, ça ne change
qu'une chose, ma motivation. Je n'aime pas qu'on m'impose une règle de plus et celle-là en l'occurrence.
De toute façon, je relâche le poisson car je ne vais pas le manger, vous savez le poisson
dans les cours d'eau, c'est en général contaminé aux PCB, métaux lourds, pesticides et je ne sais quoi d'autre, comme
je ne passe pas mon temps à lire les études sur le degré de contamination, je préfère m'abstenir de manger ce poisson
(si jamais j'en attrape un bien sûr!!!). Pour les viandards, je réitère mon opinion qu' à part pour certaines espèces courantes,
ils doivent être des exceptions, en fait je ne croise pour ainsi dire jamais un autre pêcheur avec du poisson (même s'ils ont toujours une histoire à raconter!), et je n'ai jamais vu un viandard, à part les photos qu'on peut voir parfois qui certainement alimentent cette crainte des viandards.

Sinon je suis d'accord pour le no kill sur les espèces sportives ou qui sont en déclin, truite, brochet etc.


J'ai une question sur ce sujet, puisque certains ont fait allusion à la souffrance du poisson. C'est quelque chose qui m'a fait questionner
la pêche et j'essaie d'exclure les petits poissons de mes recherches, et les appâts naturels, je ne veux plus me retrouver avec un appât
engamé, et j'écrase de plus en plus les ardillons, pour différentes raisons (mieux en cas d'accrochage ou perte). Selon moi, un poisson blessé sérieusement doit être tué, évidemment pour abréger la souffrance. Qu'en est il de la loi ?


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page 1, 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduction par: phpBB-fr.com
Fatal: Not able to open ./cache/data_global.php